Alors que le catalogue Steam de jeux compatibles GNU/Linux s'étoffe petit à petit et pas qu'avec du jeu indépendant (comme vous pouvez le voir ici), le joueur peut s'interroger sur les capacités de sa machine de course une fois passée sous un autre système d'exploitation que Windows.

 

Michael Larabel, le papa du site Phoronix, est du genre à se faire les mêmes interrogations et c'est pourquoi il s'est amusé à analyser le comportement en jeu de machines sous Windows et Ubuntu (la distribution GNU/Linux la plus utilisée à ce jour côté grand public). On a donc des GTX 1060 et GTX 1080 chez les verts et des Radeon R9 Fury et RX 480 chez les rouges qui se la donnent sur différents jeux et benchmarks en UHD (3840x2160) et/ou FullHD (1920x1080) en tirant profit des API disponibles, soit DirectX 11, DirectX 12, OpenGL et Vulkan.

 

De quoi se faire une idée du jeu sur GNU/Linux, mais aussi du traitement des API et des pilotes, que ce soit chez AMD ou NVIDIA. À deux exceptions près (Open Arena et Metro Last Light Redux) Windows reste en tête, même si l’on peut voir que l'API Vulkan apporte un mieux sous GNU/Linux (essentiellement sur les cartes NVIDIA). On a toutefois un tableau bien plus intéressant que par le passé, sur des pilotes qui sont développés avec moins de ressources que sous Windows, surtout que Michael a utilisé les pilotes open source pour les Radeon.

 

tux born to frag

 

 Nos confrères de chez Phoronix ont fait des test croisés sous Windows et Ubuntu pour voir ce que les pilotes AMD et NVIDIA donnaient sous DirectX 11, DirectX 12, OpenGL et Vulkan. 

Sur le comptoir, au même sujet

 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom

Plus d'infos avec le comptoir de l'info

Voir plus de news
Les 17 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !