C'est donc la conclusion du feuilleton du fameux soi-disant record incroyable de 8 GHz réalisé par GIGABYTE et son partenaire overclockeur (a priori HiCookie), dont beaucoup dans le milieu en étaient finalement arrivés à douter de la validité de la prouesse, y compris le créateur de CPU-Z lui-même - des réserves dont nous vous avions d'ailleurs déjà fait part lors d'une mise à jour de notre brève originale sur le sujet.

 

Ces derniers jours, l'équipe CPU-Z a donc été en contact directement avec GIGABYTE afin de mettre enfin les choses au clair et déterminer si le constructeur peut ou non garder son titre. Manque de pot, HiCookie lui-même a admis ne pas être en mesure de reproduire l'overclocking de 8 GHz du Core i9-12900K (testé ici avec ses copains), et GIGABYTE de son côté n'a su fournir aucune preuve sur la manière dont le surcadençage a été réalisé ou que les 8 GHz furent réellement atteints... Par conséquent, l'entrée de GIGABYTE a été purgée du registre de CPU-Z Validator !

 

 

Au passage, l'équipe CPU-Z a donc pu constater l'existence d'un bug au sein des puces Alder Lake, qui, sous certaines conditions rendait un CPU PLL erroné au-dessus d'un ratio multiplicateur de 63, malgré le patch 0x12 du microcode publié par Intel. L'objectif est maintenant d'élaborer une version de CPU-Z avec un nouvel algorithme permettant d'identifier les faux records du genre (certains avec Alder Lake iraient jusqu'à 12 GHz). Au passage, toutes les entrées d'overclocking avec Alder Lake seront également retraitées afin de faire le tri. À ce jour, le record du monde de fréquence revient donc à Jon « Elmor » Sandstrom, qui a su pousser son i9-12900K sous hélium sur une ROG Maximus Z690 Apex à précisément 7 543,95 MHz.

 

Eh bah non ! [cliquer pour agrandir]

 

Ce n'est même pas la première fois que GIGABYTE et HiCookie sont les auteurs d'un résultat douteux. Ce fut le cas aussi lors du lancement du Ryzen 9 5950X, pour lequel GIGABYTE avait fièrement rapporté une fréquence de 6 362,16 MHz avec une X570 AORUS Master grâce aux mains de HiCookie. Là, le résultat avait été rapidement rejetté de HWBot, puisque celui-ci avait été faussé par un bug connu des premières puces Ryzen 5000. En réanalysant les anciennes données, le nouvel algorithme de CPU-Z a désormais permis de confirmer que le 5950X n'avait en réalité mouliné qu'à 5 683,94 MHz.

 


Un poil avant ?

La HELA 2050 W de SilverStone, puissante, mais « compacte », et prête pour l'avenir ?

Un peu plus tard ...

KLEVV passe à la DDR5

 Finalement, c'était effectivement pas bon ! GIGABYTE et HiCookie avaient triché...  

Sur le comptoir, au ~même sujet

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom
Les 4 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !