Les alimentations de plus de 1500 W existent depuis longtemps, mais les blocs qui dépassent ce niveau de puissance ont toujours été rares, pour la raison évidente que rares aussi sont les utilisateurs ayant réellement besoin d'autant de jus, surtout qu'il fut un temps la tendance était encore au matériel de plus en plus efficace et économe, mais ça, c'était avant les dernières générations de CPU et de GPU, et il est fort probable que les prochaines ne feront pas mieux. Bien entendu, 2050 W resteront encore longtemps beaucoup plus qu'il n'en faut à l'utilisateur lambda, du moins, espérons-le.

En dépit de sa grande puissance, la HELA 2050 de SilverStone dans son format ATX 100 % modulaire est plus courte que la majorité des alimentations de 1600 W et plus existantes, avec 18 cm de longueur « seulement » contre une moyenne de 20 cm pour les autres. Ça n'en reste pas moins plutôt imposant et sera sûrement inadapté à de nombreux boitiers, mais ça pourra tout de même rentrer dans du boitier moyen tour.

 

 

Caché sous une grille traditionnelle sans design douteux ou restrictif se trouve un ventilateur 135 mm à double roulement à billes, et celui-ci ne commencera à mouliner qu'au-delà d'une charge de 820 W. Sous le capot se trouve un hardware - composé essentiellement de condensateurs électrolytiques japonais et conforme au standard Intel ATX 2.52 - capable de gérer 170A sur l'unique rail 12 V et jusqu'à 120 W sur les rails 5 V et 3,3 V. Active PCF et convertisseur DC-to-DC sont au rendez-vous,  de même que la plupart des protections électriques les plus couramment rencontrées sur une alimentation de ce calibre.

 

silverstone hela 2050

 

Pour faire bon usage des capacités de la HELA 2050, il sera évidemment possible d'y brancher un bon paquet de matériel, avec 1 prises ATX 24 pins, 2 prises EPS 4 + 4 pins, 18 prises PCIe 6 + 2 pins, 12 prises SATA, 4 prises Molex, 1 prise Berg et même une prise Molex 12 pins microfit 3.0 - comme sur la nouvelle ROG Thor d'ASUS. Celle-ci permet de fournir 600 W et est donc prête à alimenter une RTX 30 sans adaptateur (ce qui est préférable parait-il), mais potentiellement aussi les futurs GPU d'AMD et de NVIDIA. Toutefois, comme chez ASUS, on constatera que les 4 pins du soi-disant nouveau connecteur 16 pins (12 + 4) PCIe 5.0 sont absents. Notez aussi que contrairement à ASUS, SilverStone ne parle à aucun moment de « compatibilité PCIe 5.0 »... Visiblement, le marketing d'ASUS a un peu semé la confusion sur la toile, à moins que le fabricant sache quelque chose que les autres ne savent pas. En attendant, cela pourrait dire qu'il ne s'agirait pas ici, jusqu'à preuve du contraire, du futur connecteur standardisé par le PCI SIG.

 

silverstone hela 2050 interieur

 

Bref, il est temps de conclure tout ce blabla, mais avant de nous séparer, cela vous intéressera peut-être aussi de savoir que la HELA 2050 n'est pas certifiée 80 PLUS, l'une des premières à oser se séparer de la certification en vogue depuis des années et facilement reconnaissable ! SilverStone a opté pour le programme de certification de Cybenetics (en principe beaucoup plus strict, à redécouvrir ici), la HELA 2050 est ainsi porteuse des badges Cybenetics Platinum pour l'alimentation et Cybenetics Standard+ pour sa ventilation. Elle est prévue pour décembre et devrait s'échanger contre une somme douloureuse (mais compréhensible) de 599 $...

 


Un poil avant ?

Kolink a des plans de châteaux pour votre PC, dont un en couleurs !

Un peu plus tard ...

CPU-Z invalide le record de 8 GHz de GIGABYTE avec un Alder Lake i9-12900K

 L'alimentation parfaite pour le hardware gourmand de demain ?  

Sur le comptoir, au ~même sujet

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom
Les 39 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !