Alors qu’AMD pique lentement mais sûrement des parts de marchés au géant bleu, Apple y va de ses propres puces : d’abord avec le M1, puis avec le M2. Pour autant. l’architecture Arm ne fait pas tout, et nombreux sont les détracteurs de ces modèles, notamment du fait de la nécessité de recourir à l’émulation en ce qui concerne la rétrocompatibilité. Quoi de mieux qu’un test pour situer le dernier M2 en matière de performances par rapport aux derniers-nés du segment x86 ? Sautez dans la BX, c’est Phoronix qui s’y colle !

 

Qu'est-ce qu'il y a dans ce M2 ? [cliquer pour agrandir] [cliquer pour agrandir]

Un SoC plein de promesse, mais pour quels résultats en pratique ?

 

Face à un MacBook Air de 2022 et à un Mac Mini M1, la tâche a ainsi incombé à un MSI Prestige et son i7-1280P, un ASUS G512QY (Ryzen 5900HX) et un ThinkPad X13 Gen3 (Ryzen 7 PRO 6850U) de prouver leur valeur, dans un panel de pas moins de 190 benchmarks.

Au passage, l’arrivée du MacBook sur le banc de test a également permis de tester le niveau d’optimisation de Mac OS face à Asahi Linux, et — surprise ! — les chiffres sont très bons avec des résultats comparables pour l’un comme l’autre des systèmes d’exploitation. Attention, par contre, il n’est question que du CPU et rien d’autre : ni l’accélérateur de réseau de neurones ni le GPU (tous deux encore loin du support complet) ne sont mis à contribution.

 

Pour retourner à notre bataille du matériel, le M2 arrive tout de même premier dans un quart des tests (52 sur 190 très exactement) face à ses concurrents, ce qui le poste derrière les CPU x86 testés, à 10 % de l’i7-1280P… et 20 % du 5900HX. Pour la haute performance, ce n’est donc pas sur le M2 qu’il faut compter ; ce qui était assez prévisible vu son envelopper thermique. Par rapport au M1 précédent, le M2 n’apporte en fait que 5 % de performances brutes : un gain substantiel, bien que loin de décoiffer mamie… mais, derrière cela, une grande hétérogénéité des résultats s’observe : par exemple, x265 va grandement favoriser Apple, tout comme Apache et ResNet50 (NCNN), alors que la situation se trouve inversée en encodage FLAC et en encodage vidéo. Pour fouiner un peu plus dans les détails, rendez-vous dans les graphiques anglophones de notre confrère.

 

Un poil avant ?

Baston du CPU x86 : AMD continue à faire reculer Intel !

Un peu plus tard ...

Le bon goût : Yeston lance une RTX 3060 "Cute Pet" !

Les 22 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !