Suivant l'annonce de Nvidia d'une gamme de GPU dédiée au minage, vaguement sous couvert de venir soi-disant à la rescousse des joueurs, il se posait tout de même la question épineuse de savoir ce que le constructeur allait bien pouvoir utiliser comme GPU pour la fabriquer, puisque segmenter ainsi la gamme tout en continuant à se reposer sur la même architecture n'aurait évidemment pas beaucoup de sens. Enfin, pour Nvidia, si, mais certainement pas pour le joueur. La réponse à cette question a été donnée partiellement la semaine dernière, où l'épluchage des derniers pilotes de Nvidia a révélé les identifiants PCI des CMP 40HX et 30HX — les deux petits modèles de la gamme — et donc permis d'en déduire — toujours avec quelques réserves tout de même -  que ces deux-là utiliseraient bien des puces Turing, potentiellement TU106 et TU116, et non de l'Ampere. Mais quid de la 50HX et du plus gros CMP 90HX ? Pas de panique, ça vient.

 

Videocardz aurait réussi a obtenir une « confirmation solide » qu'une seule des 4 cartes CMP HX exploitera un GPU Ampere, et donc une puce 8 nm de chez Samsung. Il s'agirait justement du plus gros modèle 90HX, dont le TDP annoncé était de toute façon déjà bien trop gros pour valider l'option Turing. Celui-ci reposerait ainsi sur la carte PG132, qui n'est autre que celle des RTX 3080 et RTX 3090 FE et se baserait donc sur le même GPU Ampere, mais dans une variante GA102-100, au lieu de GA102-200 pour la RTX 3080 et GA102-300 pour la RTX 3090. Est-ce que cela veut dire que cette 90HX vampirisera par conséquent l'approvisionnement en puce pour les cartes GeForce ? Dans l'immédiat, pas forcément, même s'il est tout à fait possible que cela puisse à terme avoir un impact selon le niveau de succès de la gamme CMP et si le boom du minage perdure.

Mais notons que Nvidia a aussi été très vague sur les spécifications exactes des cartes CMP et n'a donné aucune indication précise sur le nombre de CUDA cores, Tensor cores, TMUs ou ROPs. Il est donc désormais anticipé que la  gamme utilisera des GPU Turing et Ampere partiellement et variablement défectueux, et de ce fait non éligible au catalogue GeForce, mais suffisamment fonctionnel pour se tuer à la tâche dans une ferme de minage, dont les propriétaires sont tout de même moins regardants. On pourrait même aller jusqu'à spéculer que les caractéristiques de chaque puce seront parfois différentes d'un même exemplaire de GPU à un autre, ce qui pourrait d'ailleurs expliquer ce flou sur les spécifications.

 

nvidia cmp hx [cliquer pour agrandir]

 

Enfin, le 50HX est attendu avec un GPU Turing comme les 40HX et 30HX, cette fois-ci une puce Turing TU102, le GPU de feu la RTX 2080 Ti.  Finalement, ce qui semble assez certain, c'est que le succès de cette gamme CMP sera aussi grandement conditionné par le niveau de l'attractivité de l'offre RTX 3000. Même si ce n'est pas convaincant et franchement insuffisant, Nvidia a bien « tenté » de limiter celle de la RTX 3060. De ce fait, on peut imaginer que le constructeur aurait également tout intérêt (s'il cherche vraiment à brosser le joueur dans le sens du poil) à intégrer des contre-mesures pour le reste du catalogue GeForce, peut-être avec de nouvelles révisions des puces ou d'un refresh complet de la gamme RTX. À défaut de ça, l'existence d'une game dédiée au minage sera difficile à justifier, sauf pour des motifs marketing, de recyclage, de déstockage et vis à vis des actionnaires. Dans tous les cas, nul doute que Nvidia en sortira grand gagnant ! Pour les autres, c'est moins sûr... (Source)


Un poil avant ?

Des RTX 30 Founders Edition, mais pas vendues sous label Nvidia ?

Un peu plus tard ...

À peine arrivées, les RTX 3090 à blower disparaissent déjà...

Les 15 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !