• Fouille intégrale de la carte

Et pour ne pas changer, regardons de plus près cette carte mère avant de lui faire chauffer les VRM :

asus rog strix b550-f - vue de face [cliquer pour agrandir]

ASUS reste dans la même lignée que les cartes X570 : un design plus sobre, plus harmonieux et mettant plus en avant la marque.

 

ASUS reprend en quasi-totalité le design employé sur les cartes ROG Strix X570, avec quelques changements mineurs sur le RGB ou le design des radiateurs. Mais nous retrouvons tout de même la même touche esthétique : couleur noire mate, radiateurs en aluminium brossé et continuité des ajouts graphiques entre le PCB et les autres éléments. Vous devrez comptez ici sur un total de 4 slots pour 4 barrettes DDR4, et, question ports, cette ROG Strix B550-F offre un PCIe x16 3.0, un PCIe x16 3.0 lié au chipset - comprenez, "en x4" - et 3 ports PCIe x1 3.0, qui sont bloqués si une carte est insérée dans le port x16 relié au chipset. Côté emplacements pour les SSD, nous avons un port M.2 en PCIe x4 4.0 et 1 port M.2 en PCIe x4 3.0, qui bloquera l'accès à deux ports SATA s'il est utilisé.

 

asus rog strix b550-f - analyse du PCB : face avant [cliquer pour agrandir]asus rog strix b550-f - analyse du PCB : face arrière [cliquer pour agrandir]

Notre petite analyse rituelle du PCB avant et arrière, comprenant les principaux éléments électroniques associés à cette mobale.

 

Une fois l'aluminium enlevé, la carte dispose d'un équipement assez léger finalement. Si nous enlevons les puces rebadgées servant aux fonctionnalités annexes comme le RGB, nous voyons qu'ASUS ne rajoute quasiment aucun contrôleur externe et se base majoritairement sur ce que fournit le chipset AMD. En soi ce n'est pas un problème, mais nous retrouvons globalement un mélange en des puces spécialisées assez récentes et des alimentations très à l'ancienne, ainsi qu'une faible utilisation du double face : pour une carte présentée comme étant dans le top du milieu de gamme, cela reste trop léger à notre goût.

 

asus rog strix b550-f - zoom sur les VRM [cliquer pour agrandir]asus rog strix b550-f - zoom sur les VRM [cliquer pour agrandir]

ASUS conserve, une fois de plus, sa mise en parallèle des VRM pour les alimentations. Pour mieux identifier les VRM, nous avons mis en surbrillance la sérigraphie.

 

Sur l'alimentation, nous restons sur la conception classique d'ASUS qui manque d'innovation. La mise en parallèle de 3 VRM, ce qui donne non pas 12 phases, mais 4 phases du fait de la puce Richtek RT8894A aka ASP1106, est très limite pour une carte vendue à plus de 200 €. Nous retrouvons donc la même architecture que sur la X570 Prime à quelques points près, ce qui tiens sur le plan thermique, mais le réemploi systématique des mêmes composants reste un peu gênant tout de même. Car à force de rester sur les mêmes bases, il devient un peu plus difficile de prévoir la stabilité électrique du système dans toutes les configurations. Cependant, avec 12 VRM de taille correcte, il y a peu de risque que la carte surchauffe.

 

asus rog strix b550-f - circuit audio [cliquer pour agrandir]

ASUS améliore drastiquement son système audio, en utilisant notamment des amplificateurs de bonne qualité.

 

Pour l'audio, ASUS continue ses efforts et couple une puce, l'éternelle ALC1220, avec deux amplificateurs opérationnels de bonne qualité : un R45801 pour la façade avant et un OPA1688 pour la prise arrière. Ces deux modèles sont devenus courants sur les dernières cartes ROG Strix du fabricant, et nous sommes contents des améliorations d'ASUS à ce sujet. Cela est plus impactant que de rajouter des DAC chers inutiles qui n'ont pas de quoi être correctement exploités, car travailler la base analogique du circuit est souvent le point essentiel. Ici, ASUS continue de livrer un circuit équilibré et adapté au budget, il faudra poursuivre l'effort.

 

asus rog strix b550-f - puce de gestion du RGB [cliquer pour agrandir]asus rog strix b550-f - puce de gestion du BIOS [cliquer pour agrandir]
asus rog strix b550-f - gestion de l'USB [cliquer pour agrandir] asus rog strix b550 f backplate

La connectique est assez diversifiée, ce qui reste correct pour une carte de milieu de gamme.

 

Pour terminer notre fouille en profondeur, parlons connectiques. La façade arrière est standard avec 4 ports USB 3.1, 1 port USB 3.2 Gen 2 Type-A, 1 port USB 3.2 Gen 2 en Type-C, et 2 ports USB 2.0 pour les périphériques souris/clavier, accompagnés d'une puce Ethernet Intel en 2.5G et notre modèle est équipé du Wi-Fi 6. Notez la fonctionnalité de flashouille de BIOS directement depuis un lecteur USB sans avoir besoin de booter le PC - pratique en cas de mauvaise manipulation ou de CPU non supporté - qui devient un classique pour toutes les cartes mères, auparavant réservé aux modèles plus huppés.

 

La connectique interne est davantage chargée : nous vous épargnons la liste, vaste et longue, excepté notre mention spéciale pour le connecteur USB 3.1 Gen2 Type-C et ceux, désormais classique, dédiés aux branchements aRGB. RGB toujours, les LED physiquement présentes illuminent le logo et le nom de la gamme, au cas où vous auriez oublié quelle mobale vous avez achetée ou pour montrer votre préférence au fabricant.



Les 43 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !