• Spécifications

Détaillons à présent les caractéristiques des nouvelles venues en comparaison d'un certain nombre de cartes des segments Mainstream et Performance, des générations actuelles et passées, que ce soit du côté rouge, comme vert.

 

CartesGPUFréq. Boost GPU (MHz)Fréq. Mémoire (MHz)Unités de calculTMUROPTaille mémoire (Go)Bus mémoire (bits)Calcul SP (Tflops)Bande Passante (Go/s)TDP (W)
RX 460 Polaris 11 1200 1750 896 56 16 2 / 4 128 2,2 112 75
RX 470 Polaris 10 1206 1650 2048 128 32 4 256 4,9 211 130
RX 480 Polaris 10 1266 2000 2304 144 32 4 / 8 256 5,8

256

170
RX 560 Polaris 21 1275 1750 1024 64 16 4 128 2,6 112 100
RX 570 Polaris 20 1244 1750 2048 128 32 4 / 8 256 5,1 224 150
RX 580 Polaris 20 1340 2000 2304 144 32 4 / 8 256 6,2 256 185
RX 590 Polaris 30 1545 2000 2304 144 32 8 256 7,1 256 225
RX 5500 Navi 14 1670 1750 1408 88 32 4 128 4,7 224 110
RX 5500 XT Navi 14 1717 1750 1408 88 32 4 / 8 128 4,8 224 130

RX 5700 

Navi 10 1625 1750 2304 144 64 8 256 7,5 448 180
RX 5700 XT Navi 10 1755 1750 2560 160 64 8 256 9 448 225
GTX 1050 GP107 1455 1750 640 40 32 2 128 1,9 112 75
GTX 1050 Ti GP107 1392 1750 768 48 32 4 128 2,1 112 75
GTX 1060 GP106 1708 2003 1152 72 48 3 192 3,9 192 120
GTX 1060 GP106 1708 2003 1280 80 48 6 192 4,4 192 120
GTX 1650 TU117 1665 2000 896 56 32 4 128 3,0 128 75
GTX 1650 SUPER TU116 1725 1500 1280 80 32 4 128 4,4 192 100
GTX 1660 TU116 1785 2003 1408 88 48 6 192 5,0 192 120
GTX 1660 SUPER TU116 1785 1750 1408 88 48 6 192 5,0 336 125
GTX 1660 Ti TU116 1770 1500 1536 96 48 6 192 5,4 288 120
RTX 2060 TU106 1680 1750 1920 120 48 6 192 6,5 336 160
RTX 2060 SUPER TU106 1650 1750 2176 136 64 8 256 7,2 448 175

 

La puissance de calcul de la GTX 1650 SUPER est en recul de 12% par rapport à la GTX 1660, une valeur somme toute limitée. Rappelons qu'il s'agit ici de comparaison vis-à-vis de fréquences officielles, ces dernières étant presque systématiquement dépassées, le niveau dépendant de la qualité du silicium. Côté bande passante mémoire, l'utilisation de puces GDDR6 plus rapides permet malgré un bus réduit de 33%, d'égaler la 1660 à ce niveau. Ce déficit d'un tiers se retrouve par contre au niveau du fillrate, du fait de la réduction du nombre de ROP, aux écarts de fréquences (réellement) appliquées près. 

 

Du côté rouge cette fois, la RX 5500 XT est en net retrait côté puissance de calcul face aux RX 5700, mais se trouve aussi devancée par la RX 580 à ce niveau. Toutefois, le taux d'usage des unités de calcul RDNA est clairement supérieur à celui de Polaris (GCN 4), ce qui devrait compenser le déficit en puissance brute. La bande passante mémoire est elle aussi en recul face aux RX 580/590, mais comme les rouges ont également progressé significativement au niveau des mécanismes d'économie de bande passante avec RDNA, cela devrait contribuer à équilibrer ce point au-delà de la simple comparaison des valeurs brutes.

  

 

• Tests synthétiques

Nous utilisons la suite de tests Geeks 3D pour tâcher d'identifier les performances des nouvelles venues dans divers domaines. Débutons avec PixMark Julia FP32, qui permet de mesurer le débit de pixels en simple précision. Ce test relativement bref permet aux modèles de référence limités par leur température de conserver des fréquences plus élevées qu'une session de jeu durant son exécution. S'il traduit relativement bien la puissance "brute" respective des différentes cartes, il ne sollicite pas intégralement le GPU, évitant ainsi la limitation par leur enveloppe thermique de certaines cartes.

 

La GTX 1650 SUPER se place logiquement tout près des GTX 1660 avec lesquelles elle partage TU116, d'autant que notre modèle est légèrement overclocké par défaut. Les RX 5500 XT la devance de 5/6%, mais elles lâchent 10% à la RX 580. Les deux cartes Polaris 20/30 disposent donc d'un avantage à ce niveau, mais la puissance brute ne leur a jamais fait défaut face à la concurrence. La capacité à l'utiliser pleinement suivant les moteurs/API ainsi que d'autres facteurs (géométrie, texturing, etc.), contribuent largement aux performances ludiques réellement atteintes.

 

 

Poursuivons avec GiMark, éprouvant les cartes via une scène très chargée côté géométrie : cette fois la GTX 1650 SUPER se retrouve distancée par les autres cartes à base de TU116, suffisant tout de même pour se glisser légèrement devant les deux RX 5500 XT.

 

 

Terminons cette séquence de tests spécifiques, par le traitement de la Tesselation. Les RX 5500 XT s'avèrent complètement dépassées à ce niveau par la GTX 1650 SUPER (rien de surprenant vu l'avantage des verts à ce niveau), mais aussi très nettement par les RX 580 et 590 pour ces tâches.

 

 

C'est tout pour cette partie synthétique, voyons page suivante le protocole de test.




Les 41 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !