• Consommation des cartes seules

Pour déterminer la consommation des cartes graphiques, nous avons mis au point un nouveau protocole s'appuyant sur un riser PCIe 16X à partir duquel nous soudons des fils de cuivre pour "extraire" les alimentations 12V et 3.3V fournies par ce port. Nous mesurons ensuite les tensions et intensités sur ces alimentations ainsi que celles externes (connecteurs PCIe à 6 ou 8 pins) à l'aide de 3 pinces ampèremétriques Fluke 325 pour calculer la consommation réelle des cartes.

 

Pince ampèremétrique

 
 
• Consommation au repos

Au repos, écran allumé, c'est une petite déception puisque l'on espérait à l'instar des cartes concurrentes une baisse significative de la consommation du fait de l'adoption du nouveau procédé de gravure (ici le 14 nm de Samsung / Global Foundries). Ce n'est pas le cas, AMD indique qu'une mise à jour des pilotes devrait corriger ce point à l'avenir ! Ecran éteint, ZeroCore Power permet aux RADEON de reprendre l'ascendant, même si l'écart devient moins notable avec un GP104 et son 16nm qui se rapproche sérieusement.

 

 

• Consommation en charge

La charge est générée par des sessions prolongées d'Anno 2070 (même scène de test que le dossier GTX 10X0) qui reste le jeu le plus gourmand pour les GPU à l'heure actuelle et plutôt équilibré en termes de performances entre constructeurs. La RX 480 atteint une consommation d'un peu plus de 153W dont 6.3A tirés du port PCIe par le 12V auxquels s'ajoutent 0,8A sur le 3.3V, c'est à dire au-delà de ce que préconise la norme (75W max. mais pas plus de 5.5A sur le 12V). Pas étonnant dans ces conditions que cette dernière soit allégrement dépassée lors de notre session d'overclocking même si AMD aurait pu/du opter pour un système d'équilbrage forçant le surplus sur le connecteur 6 pins exclusivement et idéalement prévoir une alimentation à 8 pins. Pour revenir à la consommation totale de la carte, elle se retrouve donc au niveau d'une GTX 970, mais la 1070 FE fait mieux ce qui est une déception vu le différentiel de performances séparant les 2 cartes.

 

 

• Efficacité énergétique

Afin d'évaluer l'efficacité énergétique des cartes, nous réalisons un indice basé sur les performances et consommations respectives de ces dernières lors des sessions de mesure. Bien entendu cet indice ne représente que la situation au travers du jeu mesuré. Polaris 10 constitue un réel progrès par rapport aux précédentes puces d'AMD puisque nous mesurons un gain de 68% face à Hawaii dans sa version 390X et 49% par rapport à Tonga (380X). Merci au process de gravure même si le concepteur de Sunnyvale insiste sur le fait qu'une partie des gains proviennent également de l'amélioration de l'architecture dans ce domaine.

 

Il est possible qu'Anno 2070 soit un cas particulièrement défavorable, du fait de la consommation importante imposée par le jeu, conduisant à une réduction sensible des performances de la RX 480 afin de ne pas excéder ses limites de température et de consommation. Nous réaliserons prochainement des mesures avec d'autres jeux pour confirmer ou non cette tendance. Il n'en reste pas moins que d'après nos résultats dans ce jeu, Polaris en 14nm n'arrive pas à dépasser Maxwell en 28nm dans ce domaine. Rappelons que Paris ne s'est pas faite en un jour et il a fallu après Fermi, les étapes Kepler et Maxwell avant d'arriver au résultat atteint par Pascal, AMD est donc en progrès, mais pour rattrapper la concurrence, il faut progresser plus vite qu'elle, ce qui n'est toujours pas le cas dans le domaine de l'efficacité énergétique...

 

 

Voilà vous savez tout ou presque sur la nouvelle carte d'AMD, il est temps de passer, page suivante, à notre verdict.



Les 253 ragots
Les ragots sont actuellement
ragots réservés aux QI élevésouverts aux ragoteurs logués