• Pitcairn, le bon équilibre ?

Troisième et dernière puce issue de Southern Islands, Pitcairn se situe donc entre les complexes Tahiti et les "très simplifiées" Cape Verde :

 

Southern Island

La famille Southern Islands enfin au complet

 

Ce segment Performance est très important pour les concepteurs de GPU qui sont toutefois confrontés à la problématique d'obtenir des performances élevées avec des contraintes de coûts contenus et par conséquent des restrictions importantes au niveau de la complexité de la puce. Pour ces raisons, des architectures efficaces en haut de gamme dans le passé, ont peiné à s'imposer dans le segment inférieur. Comment s'y est donc pris AMD pour concevoir une puce proposant un rapport performance/prix intéressant ?

 

Pitcairn est bien sûr basé sur l'architecture GCN qui pour rappel dispose d'unités se comportant de manière scalaire et non plus vectorielle comme auparavant chez le fondeur, les ressources attribuées sont certes plus simples que celles de Tahiti mais sont doublées par rapport à Cape Verde. Le nouveau GPU embarque en effet 20 CU (Compute Unit) comprenant chacun 64 unités de calcul scalaires et 4 TMU soit un total respectif de 1280 et 80 pour la puce. Les ROP sont également doublés à 32 (idem Tahiti) et le bus mémoire suit en toute logique pour atteindre 256 bits. Enfin les unités géométriques sont là aussi doublés (soit là aussi la même configuration que pour Tahiti, Pitcairn ne devrait donc rien avoir à lui envier côté Tesselation) et l'on retrouve 2 ACE et le cache L2 de 512 Ko dédiés au GPU Computing. A ce sujet les calculs en double précision sont à l'instar de Cape Verde 4 fois moins rapides sur le nouveau venu que sur la puce haut de gamme. Tout ceci résumé en image :

 

Diagramme Pitcairn

Diagramme Pitcairn

 

Au final Pitcairn se "contente" de 2.8 Milliards de Transistors toujours gravés en 28 nm contre 4.3  à Tahiti. La surface du die décroit en conséquence avec 212 mm² au nouveau venu contre 365 mm² à la version haut de gamme de Southern Islands gage de davantage de puce par Wafer et donc en théorie de coût en nette baisse pour peu que les Yields suivent.

 

Pitcairn [cliquer pour agrandir]

Gros plan sur Pitcairn dans sa version XT (complète) - cliquer pour agrandir

 

Pour finir sur ce GPU, il reprend à l'instar des Tahiti et Cap Verde le support de DX11.1 et du PCIE 3.0, tout comme PowerTune pour le contrôle et la gestion de la consommation en temps réel. Voilà pour les spécificités de cette nouvelle puce, pour plus de détail sur l'architecture GCN nous vous invitons à consulter notre dossier dédié à la HD 7970. Passons à présent aux cartes employant Pitcairn page suivante.



Plus d'infos avec le comptoir de l'info


Yapa de ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !