Le disque dur est là pour rester certainement encore longtemps, n'ayant pas encore d'égal pour du stockage de masse abordable, alors que les différents fabricants travaillent également à le faire grimper fortement en capacité ces prochaines années (objectif 100 To d'ici 2030), tout en développant de nouvelles technologies pour enfin crever le plafond des performances (ce qu'a entamé Mach.2 chez Seagate, par exemple). Mais il faut se rendre à l'évidence que c'est un avenir qui ne passera ni par le protocole SATA ni SAS, qui n'ont plus l'air d'intéresser les fabricants et n'ont plus réellement évolué depuis longtemps, et risquent donc tôt ou tard de brider les HDD du futur à actionneurs multiples. En effet, l'heure est indéniablement au protocole NVMe et avec la forte percée des SSD dans les centres de données, celui-ci et son interface PCIe deviennent logiquement incontournables, il est donc censé que l'industrie veuille aussi le favoriser pour préparer l'avenir du disque dur, d'autant plus que cela permettra aussi de rationaliser matériel et logiciel dans les centres de données en réduisant le nombre de protocoles, et donc à terme de simplifier les choses.

 

Un futur qui a déjà commencé à se dessiner concrètement en juin dernier avec l'ajout du support des disques durs au protocole NVMe 2.0 ! C'est dans ce contexte que Seagate a récemment fait la démonstration d'un prototype de disque dur NVMe lors de l'Open Compute Project Summit. Un exemplaire expérimental basé sur un contrôleur propriétaire du fabricant, compatible à la fois SAS, SATA et NVMe par l'intermédiaire de son port NVMe natif, et n'ayant donc besoin d'aucun adaptateur. Lors de la présentation, le disque dur était installé dans un « proof of concept » de boitier JBOP 2U, utilisant un simple commutateur PCIe permettant d'y brancher jusqu'à 12 disques 3,5 » sur une interface PCIe. Malheureusement, il s'agissait visiblement avant tout de montrer que ça fonctionne, mais aucun chiffre de performance n'a déjà été avancé, ce qui est toutefois assez normal considérant que ce n'est encore que de l'expérimental.

 

seagate demo hdd nvme

 

seagate demo hdd nvme 2

 

Dans tous les cas, l'adoption des HDD NVMe PCIe demandera du temps. Seagate affirme que les premiers échantillons seront disponibles pour une poignée de clients privilégiés à partir de septembre 2022 et qu'il ne faut pas attendre les premiers exemplaires commerciaux avant mi-2024 — potentiellement des modèles HAMR de 30 et 40 To avec double actionneurs. Mais comme beaucoup des nouveautés récentes, celle-ci aussi se destinera a priori d'abord aux datacenters. En ce qui nous concerne, ne faisons pas déjà nos adieux à la bonne vieille prise SATA, il faudra sans doute attendre encore plus longtemps avant de pouvoir installer un HDD NVMe dans sa tour à la maison, mais on finira logiquement aussi par y arriver — si l'adoption est bien au rendez-vous chez les pros. (Source)


Un poil avant ?

Et un nouveau moulin chez AlphaCool : le Rise Aurora 140 mm

Un peu plus tard ...

La Z690 Godlike de MSI s'annonce très prude (à sa manière) !

 La disparition de ces bons vieux contrôleurs SATA/SAS se profile avec la présentation des premiers HDD NVMe natifs, prévus pour 2024. 

Sur le comptoir, au ~même sujet

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom
Les 6 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !