Alors que le support du DLSS vient tout juste d’être ajouté à la branche expérimentale de Proton, voilà qu’un autre acteur jusque là silencieux semble lui aussi mijoter sa cuisine dans son coin. Si l’ont vous parle d’upscaling et de console de jeux, il y a de fortes chances que vous pensiez à la dernière génération de PlayStation 5 et de XBox Series X/S, laissant la Switch de Nintendo aux oubliettes, positionnement plus grand public que gamer obligeant — sans compter les performances du SoC mobile, loin derrière les APU AMD équipant ses deux non-concurrentes.

 

Or, la Switch est une console portable dockable et, pour afficher son 1080p sur le téléviseur du salon, la console doit bien mettre à l’échelle son rendu, d’une manière ou d’une autre. Cela ne vous fait penser à rien ? Hé si, c’est tout à fait le cas d’usage du DLSS ! Nous ne sommes donc pas vraiment surpris de voir fuiter un brevet sur ce genre de technologie par la firme, déposé fin mars 2020, mais rendu public en début de semaine.

 

Un schéma qui a une bigre tête de console de jeu ! [cliquer pour agrandir]

 

 Un schéma d’à peu près tous les SoC moderne : rien de révolutionnaire ici !

Au menu : dans un bousin intégrant un CPU, un GPU et de la RAM, un réseau de neurones serait intégré dans un jeu, en collaboration interne avec le moteur, permettant d’appliquer une post-passe de mise à niveau de la définition avant affichage. Le brevet va même plus en détail et propose un réseau se rapprochant d’une convolution, s’appliquant sur des blocs de taille 16x16 composés de pixels adjacents, avec la subtilité de repasser possiblement plusieurs fois dans le réseau avant de ressortir traitée. Si vous suivez, vous noterez l’absence de données temporelles dans le schmilblick, le mettant ainsi en concurrence avec le DLSS dans sa première itération et le FSR de chez AMD.

 

Un réseau de neurones ? Mais quelle surprise ! [cliquer pour agrandir]

 

Reste que — bien évidemment — la nouvelle n’est en rien officielle : un brevet n’est que le dépôt d’une idée, non sa réalisation, et celui-là n’est même pas encore approuvé. De plus, la Switch ne possède qu’un SoC Tegra X1 équipé de 256 cœurs Maxwell, soit une demi-GTX 750 sous-clockée : pour faire passer un réseau, il va en falloir de l’optimisation, et pas qu’un peu ! Il est donc possible que la chose ne soit encore qu’un prototype ou se destine à une éventuelle Switch version 2, que des rumeurs donnaient avec un écran 4 K. Bref, il va falloir encore patienter avant de voir ces choses à l’œuvre ! (Source : TechSpot)

 


Un poil avant ?

Test CDH pour Forged in Shadow Torch, a.k.a lapin malin !

Un peu plus tard ...

Comptoiroscope • Far Cry 6 : presets, DXR et FidelityFX ?

 Augmenter sa qualité de rendu apacher, voilà une idée qui pourrait plaire à la Switch ! 

Sur le comptoir, au ~même sujet

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom
1 pauvre ragot
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !