Dans la communauté du libre comme partout, chacun y va de son propre cru dès l’instant où il faut implémenter une nouvelle fonctionnalité. Cela mène parfois à des doublons bien inutiles, et c’est ce qui semble être (malheureusement ?) le cas actuellement ! En effet, si DXVK est la méthode choisie par Valve pour traduire le code DirectX en son équivalent Vulkan lors de l’exécution par Proton — c’est à dire quand le programme Windows est mis dans la boite Linux — Wine a également la même idée derrière la tête.

 

Le souci réside dans le fait que Proton, cette couche de compatibilité, est justement basée sur Wine. Or, pour le moment, le rendu graphique en Wine (pur) est effectué par un système de traduction vers de l’OpenGL, nommé WineD3D. À l’époque, Vulkan n’existait pas encore, le code n’a donc aucune abstraction permettant de basculer vers un autre système de rendu. C’est CodeWeavers qui s’en charge, une boite que nous avions déjà croisée au comptoir dans un contexte similaire. La firme vient en effet de soumettre une série de patchs préparant le terrain en externalisant une partie de code jusqu’alors dédié à la version OpenGL.

 

Cependant, la dernière mise à jour datait de janvier avec la sortie de la version 5.0, sachant que les premières opérations avaient quant à elles commencé l’an dernier, avec nombre de hauts et de bas — autant dire que le développement est assez chaotique. En outre, le projet est encore loin d’être opérationnel — ni même accessible en bêta —, ce qui soulève des questions quant à son avenir face à DXVK. Fusion ? Concurrence ? Affaire à suivre, mais sur le long terme ! (Source : Phoronix)

 

wine logo

 Wine voudrait également pouvoir passer sous Vulkan, mais le projet est chaotique. 

Sur le comptoir, au même sujet

 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom

Plus d'infos avec le comptoir de l'info

Voir plus de news
Les 12 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !