Si les chromebooks, des PC portables légers à l’effigie de Google, n’ont pas vraiment rencontré leur public sur le vieux continent, la gamme se vend bien aux États-Unis, ce qui explique son développement toujours actuel. Tout comme les anciennes Surface et en dépit d’une philosophie du « toujours connecté » opposée à ces dernières, les bousins reposent sur des processeurs en provenance d’Intel.

 

Sauf que plus de 5 ans de 14 nm, cela commence à faire beaucoup, surtout ajouté aux pénuries récurrentes d’approvisionnement et des tarifs désormais plus vraiment compétitifs : nous ne sommes donc pas surpris de voir Google regarder ailleurs.

 

google chromeboobs

En attendant, toujours pas de nouvelles des chromeboobs...

 

Et cet ailleurs, ce serait AMD : dans le code d’une dernière version de Chrome OS, il est question de puces « Dali » et « Picasso », des noms étrangement familiers, puisqu’il s’agit des APU de la firme rouge. Plus précisément, ce serait aux Ryzen 7 3700C, Ryzen 5 3500C,  Ryzen 3 3250C,  Athlon Silver 3050C et Athlon Gold 3150C d’officier. Inutile de préciser que ce suffixe « C » est totalement inconnu au bataillon (« C » pour Chromebook ?) et qu’aucune autre information technique n’est disponible — le principe même des fuites...

 

Voir une entreprise aussi prestigieuse que Google adopter des APU AMD serait en tout cas un très bon parti pour la firme, qui bénéficierait alors d’une visibilité et un appui bienvenu dans un domaine délaissé depuis Bulldozer : les PC portables. Encore faut-il que la collaboration soit officielle et arrive à terme ! (Source : NotebookCheck)

 Ryzen et Radeon VEGA sur un PC portable de Google, et pourquoi pas ? 

Sur le comptoir, au même sujet

 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom

Plus d'infos avec le comptoir de l'info

Voir plus de news
Les 2 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !