Les GeForce MX de NVIDIA ne sont certainement pas les GPU les plus excitants du lot, mais elles font le taf pour compléter un iGPU parfois asthmatique d’un processeur, particulièrement la puce graphique intégrée des CPU Intel. Les dernières en date sont les MX330 et MX350, officialisés en février, toujours sur les mêmes bases de l’architecture Pascal des GeForce MX200, et MX100 encore auparavant. De l’entrée de gamme pour du jeu très occasionnel et qui ne permet aucune folie, soit approximativement 2 à 2.5x les performances de l’Iris Plus G7 d’un i7-1065G7.

 

logo vieux geforce 2 mx 400

 20 ans plus tard, la boucle sera enfin bouclée ?

 

Heureusement, une vraie relève a déjà commencé à se dessiner à l’horizon. Elle n’est encore connue pour l’instant que sous le nom de N18S-G5 (la MX350 est la N17S-G5) et se trouverait à priori dans les bacs pour la seconde moitié de l’année, avec pour objectif de démarrer la production en été et de faire coïncider le lancement avec celui de Tiger Lake chez Intel !

En fait, tandis que les MX300 continueraient à exister pour répondre aux besoins des machines portables à base d’Ice Lake et de Comet Lake, la N18S-G15 serait prévue pour contrer l’iGPU Xe Gen12 très prometteur des prochains CPU Tiger Lake ! Spécifiquement, deux variantes A et B — avec des dimensions différentes, 29 x 29 mm et 23 x 23 mm, respectivement — seraient sur la table avec pour base le TU117 de la GTX 1650, une compatibilité PCIe 4.0 et un accompagnement de GDDR6 (et potentiellement une variante GDDR5), le tout pour une enveloppe thermique de 25 W.

 

En somme, on semble donc se diriger tout droit vers des GTX 1650 Max-Q relativement castrées. D’ailleurs, la N18S-G5 aurait très récemment fait une sortie sous 3DMark, le temps de se faire flasher en compagnie d’un Comet Lake-U Core i7-1051U, et pour laisser distinguer une fréquence de base de 540 MHz, et 2 Go de GDDR6 10 Gb/s. Néanmoins, la configuration exacte du GPU reste toujours un mystère.

En tout cas, les prochaines générations de machines portables plus ou moins modestes devraient visiblement jouir d’un bond assez sympathique des performances graphiques, mais surtout, Pascal va enfin pouvoir se reposer. (Source : Twitter et NotebookCheck)

 

 Une deuxième fournée de GeForce MX enfin à base de Turing pour compléter l’énième plat réchauffé de MX Pascal et faire concurrence à la Gen12 sauce Xe d'Intel ?  

Sur le comptoir, au même sujet

 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom

Plus d'infos avec le comptoir de l'info

Voir plus de news
Les 7 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !