On s’en doutait déjà, mais c’est désormais plus évident que jamais, tous les processeurs de la 10e génération — déjà lancés ou sur le point de l’être, fussent-ils Comet Lake-U/Y, Comet Lake-H, Comet Lake-S ou Ice Lake-U — sont surtout là pour meubler avec quelques artifices afin de tenter de limiter au maximum les fuites vers l’offre plus attrayante que jamais du camp AMD — fut-elle Ryzen 3000, Ryzen-H et Ryzen-U !

Il est évident qu’Intel souhaite passer rapidement à autre chose, en témoigne la quantité de blabla qui nous a déjà été servi à propos de Tiger Lake et l’architecture GPU Xe du fondeur, un duo qui s’annonce justement assez prometteur côté mobile avec le futur combo Tiger Lake-U 10 nm + iGPU Xe Gen 12 face à l’équivalent Ice Lake-U 10 nm + iGPU Iris Plus Graphics Gen 11 sur le marché aujourd’hui, une nouvelle solution qui pourrait aussi permettre de recoller enfin avec l'excellente Radeon intégrée des APU Ryzen.

 

Ainsi, après avoir vu Tiger Lake se profiler dans le noyau de Linux avec son iGPU avéré capable de gérer nativement le décodage de flux 12-bit, et une poignée d'autres fuites en anonyme sur la toile, voilà que l'un des membres de la fratrie s'est fait flasher sans masque dans la base de données de 3D Mark ! En effet, le nouvel arrivant y est identifié comme étant un i7-1185G7 de "11th Gen Intel Core", confirmant ainsi aussi la prochaine nomenclature (téléphonée, certes) de cette future nouvelle branche de l’arbre généalogique de Core, mais on voit aussi que 3D Mark a encore du mal à lire correctement les caractéristiques du CPU, certainement lié au fait qu’il s’agissait fort probablement d’un exemplaire de test non finalisé.

 


 

Toutefois, on peut en déduire que ce i7-1185G7 est un quadcore avec HyperThreading et une fréquence de base de 3,0 GHz, le tout pour un TDP supputé à 15/25 W (c’est en principe ce qu’indique le "5" dans le nom), ce qui représenterait une assez belle progression par rapport à la génération Ice Lake-U gravée en 10 nm, dont le plus gros i7-1068G7 à 28 W (contre un TDP de 15/25 W pour tous les autres) propose tout juste 2,3 GHz de base. Mais la partie la plus intéressante de Tiger Lake-U sera aussi sa partie graphique intégrée Xe, qui viendra remplacer l’Iris Plus Graphics Gen 11.

À ce jeu, la partie graphique — hélas, non identifiée — du i7-1185G7 a obtenu un score de 1296 sous TimeSpy, soit une légère avance sur l’APU Renoir R7 4800U (TDP 15 W) et son score de 1045 ; d’un autre côté, le score CPU reste sans appel, 2922 pour le Tiger Lake-U et 6061 pour le Ryzen-U susmentionné, normal vu les caractéristiques de chacun. Accessoirement, c’est aussi un score CPU moins élevé qu’un R5 4500U (un hexacore sans SMT).

 

Alors, y’a bon ou pas ? A priori, ça ne se présente tout de même pas trop mal, mais encore faudra-t-il que tout cela fasse ses preuves le moment venu sur le terrain. En tout cas, c’est toujours en 2020 que Tiger Lake devrait faire ses débuts dans l’arène, la preuve : NUC 11 et Surface Laptop seraient déjà dans les blocs de départ !

 

intel tiger lake [cliquer pour agrandir]


Un poil avant ?

Bon plan • La Logitech G502 Lightspeed à moins de 80 €

Un peu plus tard ...

Un premier pilote Adrenalin en avril

Les 15 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !