Après notre petit tour d’horizon zero dawn côté APU chez AMD, voici que notre regard se pointe désormais du côté des GPU. Conformément aux fuites qui précédaient ce CES, la RX 5600 a été dévoilé... mais pas seulement : cette série est en fait composée de trois GPU : la RX 5600 toukourt, pour les intégrateurs de PC fixes, la RX 5600 XT pour les joueurs avides de matériel dédié, et la RX 5600M pour les ordinateurs portables.

 

amd radeon rx 5600 xt slide

 

Commençons par les deux nouvelles pour le bural. Nous y retrouvons l’ADN de Navi 10 (sans trop mauvais jeu de mots sur l’archi RDNA) soit la même que la RX 5700, avec du PCIe 4.0 toujours et une gravure en 7 nm. Pour le jeu des sept différences, le TDP est annoncé à 150 W (alimentation sur un unique câble à 8 broches), et la puce qui embarque toujours 2304 SP répartis sur 36 CU doit faire avec 6 Go de GDDR6 @ 12 Gbps distribués par un bus de 192 bits, contre 8 Go sur 256 bits pour la grande sœur. Niveau fréquence, cela reste très sage avec 1130/1375/1560 MHz maximum pour les paliers bas/game/boost. Néanmoins, avec un tarif annoncé à 279 $ pour le 21 janvier accompagné de customs pas piqués de vers, cela devrait jeter une belle épine dans le pied des verts, les performances étant annoncées comme supérieures d’une dizaine de pourcents à la GTX 1660 Ti.

 

amd ces rx 5600 customs

Un bon tas de partenaires pour la sortie, prévue pour le 21 janvier

 

En somme, une RX 5700 amputée de 2 Go et sous-clockée : un bon moyen d’écouler une partie des dies ne tenant pas les fréquences de la première citée, méthode ô combien éprouvée par l’industrie pour sa rentabilité. L’histoire se répète sur la RX 5600 toukourt, qui devra se contenter de 2048 SP (32 CU) et des fréquences presque identiques de 1265/1375 et 1560 MHz, mais ne devrait pas se retrouver en vente au détail, car privilège des OEM.

 

radeon rx 5600 series family

 

Côté ordinateurs portables, il y a du mouvement ! Si la RX 5600 vient avec son alter ego la RX 5600M, ce n’est pas tout, puisqu’une RX 5700M pointe elle aussi le bout de son nez. Les spécifications matérielles restent identiques à celles de la carte de bureau, même au niveau des fréquences... sauf que le TDP (de 60 W minimum, configurable par l’intégrateur) devrait sérieusement contraindre les performances des belles. Pour s’en procurer une, AMD vous propose son partenariat avec DELL sur le G5 15 SE (comptez les premiers exemplaires vers avril), un PC portable de jeu, sachant que la RX 5600 sera également présente dans les Alienware Aurora qui devraient sortir sous quelques semaines.

 

Il va sans dire que toutes ces cartes sont compatibles avec l’ensemble des dernières fonctionnalités, dont celles ajoutées lors de la mise à jour 2020 des drivers, à savoir le Radeon Image Sharpening, le FreeSync qui se pare d’une spécification Premium — à savoir 120 Hz minimum et LFC — et Premium Pro - la même, mais avec le support de la HDR) —, le Radeon Boost, et nous nous passerons des autres noms anglais en tout genre. Notez que pour ce FreeSync premium, deux écrans partenaires sont mis en avant, l’Alienware 25" AW2521HF et le MSI Optix MAG322CQR.

 

Contrairement aux CPU, point de Threadripper ou d’autres joyeusetés du genre sur le haut de gamme : tout se joue dans ce sweet spot si cher à AMD, une stratégie de demi-repli qui doit certes porter ses fruits au niveau financier, mais ne rattrape pas encore l’avance technologique des verts acquise il y a plus d’un an avec les premières RTX. Peut-être une attente faisant partie du plan marketing, ou tout simplement le témoignage d'un produit pas encore tout à fait mature ? (Crédit images : VideoCardZ, AnandTech)

 Un Navi 10 castré pour la 5600 XT, toujours en 7 nm, et avec 6 Go de GDDR6 ; en sus de version pour les joueurs mobiles... Cartons pleins pour AMD au CES ! 

Sur le comptoir, au même sujet

 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom

Plus d'infos avec le comptoir de l'info

Voir plus de news
Les 26 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !