Qu'est-ce qui brille dans le noir et maintient vos données bien au chaud ? Si vous avez répondu "oh non, pas encore un SSD RGB", vous avez gagné un bisous de la part de Thierry ! Mais cette fois, pas d'abus de loupiotes comme sur le modèle bouillant de HyperX, mais des modèles externes dédiés aux joueurs chez Seagate, avec deux nouvelles gammes : les FireCuda Gaming et les Barracuda Fast, des noms déjà connus chez le fabricant. Et cela reste logique, puisque les modèles reposent sur les SSD déjà présents sur le marché en versions internes. Ici nous avons donc des modèles cette fois en boîtier externe, avec connexion USB-C et lumières intégrées.

 

seagate firecuda gaming

 

Pour les FireCuda Gaming, les disques sont basés sur du NVMe en 3D-NAND et TLC, pouvant atteindre 2000 Mo/s en lecture séquentielle. Les débits d'écriture et en aléatoire ne sont pas indiqués, ce qui ne rassure pas sur les performances réelles des SSD. Ce sentiment est d'autant plus fort que l'interface choisie est l'USB 3.2 Gen 2x2, qui certes apporte un débit élevé de 20 Gb/s, mais limite l'efficacité sur la latence à cause du passage par l'interface USB plutôt que par le PCIe avec le Thunderbolt 3. Un choix qui surprend toujours, surtout quand on sait que le Thunderbolt est rétrocompatible avec l'USB. De plus, le tarif est excessif avec 239,99 € (500 Go), 299,99 € (1 To) et 539,99 €, le tout pour comme seul "avantage" un design travaillé et du RGB. Des prix qui rendent peu intéressant la solution, un boîtier externe en Thunderbolt 3 couplé à un SSD interne coûtant moins cher.

 

seagate barracuda fast

 

Les modèles BarraCuda Fast sont plus intéressants sur le papier que leurs confrères, en restant sur une interface SATA suffisante pour du stockage externe. Les performances annoncées sont de l'ordre de 540 Mo/s en lecture séquentielle, mais ici l'USB dispose d'un impact moindre sur les performances, qui resteront proches d'un disque branché en SATA. Ici pas de surdose pour la connectique, la connexion se fait en USB 3.1 Gen 2 en Type-C, le rendant compatible avec un large panel d'appareils. Et malgré le design travaillé et la présence d'une "LED verte stylée" - ce sont les dires du fabricant - le tarif reste raisonnable : 104,99 € (500 Go), 159,99 € (1 To) et 339,99 €.

 L'abus de merketing gaming et du RGB permet à Seagate de faire gonfler la facture de ses nouveaux SSD... 

Sur le comptoir, au même sujet

 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom

Plus d'infos avec le comptoir de l'info

Voir plus de news
Les 5 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !