Ça n'aura échappé à personne que les prix des semiconducteurs ont beaucoup augmenté depuis 2020, plusieurs facteurs en sont à l'origine, le prix du wafer chez le fondeur en est évidemment un (mais qui a lui aussi gonflé pour diverses raisons, outre la loi classique de l'offre et de la demande). C'est un sujet difficile à éviter vu qu'on est tous concerné d'une certaine manière et dont on a donc forcément déjà beaucoup (trop ?) parlé dans nos colonnes en s'appuyant sur les constations et prédictions régulières diverses des liseurs de boule de cristal de ce bas monde.

 

Eh bien, il y en a encore un qui a pris le temps de se pencher sur la sienne, le même qui nous avait déjà fait découvrir en février dernier les parts de chaque client chez TSMC et Samsung, mais l'avantage c'est que CounterPoint Research nous partage aujourd'hui son état des faits pour 2020, 2021 (l'année étant évidemment bouclée si l'on considère que les contrats sont déjà tous scellés), et aussi ses prévisions pour 2022 basées sur les derniers événements et tendances dans l'industrie du semi-remorque. De quoi s'agit-il ? Précisément, de l'évolution du prix du wafer 12 pouces ou 300 mm pour chaque procédé de gravure du 5 nm au 90 nm en vogue chez les principaux fondeurs du marché ! Voilà ce que ça donne : 

 

prix wafer 300mm de 2020 à 2022 ! [cliquer pour agrandir]

 

Oh les belles flèches vert rouge qui pointent vers le haut, accompagnées d'un beau pourcentage de hausse à deux chiffres pour la plupart ! Au cas où ce n'était pas déjà assez clair, on peut donc en conclure que les nodes les plus matures sont bien ceux qui vu leurs prix augmenter le plus chez les fondeurs, ce qui parait cohérent vu qu'ils sont évidemment bon marché par rapport aux nodes les plus récents qui sont déjà très chers, et que la demande qui a le plus explosée au fil des derniers mois est précisément celle pour toutes ces technologies matures encore largement utilisées dans bien des domaines.

L'autre point important sont les prévisions pour 2022 et l'anticipation d'une continuité de la tendance haussière pour l'année prochaine, TSMC en tête, le fondeur ayant apparemment déjà prévenu ses clients que ses prix vont augmenter début 2022. Une décision qui indique donc bien que la demande restera forte quoiqu'il arrive, avec une capacité de production toujours aussi serrée dans les usines, mais c'est aussi une stratégie qui permettrait aux fondeurs de se protéger des (nombreuses) incertitudes à court et long terme, fussent-elles économiques ou politiques.

 

Ce qui se passera au-delà de 2022 reste naturellement encore bien flou à ce stade et ne peut déjà en aucun cas relever de la certitude, puisque tout dépendra forcément des évolutions et événements qui auront, ou pas, eu lieu entre-temps. CounterPoint Research estime que la pénurie de circuits intégrés tels que la NAND et la DRAM pourra se relaxer dès la fin de 2021, par contre, l'analyste pense aussi que le commerce des circuits intégrés logiques fabriqués sur des nodes matures ne retrouvera pas un meilleur équilibre offre/demande avant mi-2023. On est donc prévenu ! (Source)


Un poil avant ?

Non, Windows 11 ne serait pas qu'un lifting esthétique, voilà ce qu'on nous promet !

Un peu plus tard ...

Les 3 Alder Lake majeurs "benchés"

Les 4 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !