• PERFORMANCES

Au cas où vous l'auriez oublié, le NH-P1 est un dissipateur passif, censé maîtriser les ardeurs de nos processeurs sans aucun ventilateur. Il y a une limite à l'exercice, et Noctua parle de 125W de TDP (un 10900K pour situer la chose). En respectant cette limite, nous devrions être sereins. Mais on ne se limitera pas à ça, puisqu'on va le pousser un peu plus loin le gros bestiau.

 

Une fois en place, nous lançons nos passes habituelles d'OCCT. Le premier tour sera effectué sans ventilateur, et pour le reste, un NF-A12x25 PWM se chargera d'aérer le dissipateur. Voilà ce que nous obtenons :

 

 

En passif, et sans grande surprise, le test passe lorsque le TDP est limité à 95W. Le delta relevé est de 40°C dans ces conditions. Avec notre CPU dans sa configuration d'origine, les choses étaient plus incertaines. Cependant, le NH-P1 s'en sortira, mais la température sera assez élevée. Sans aucun ventilateur, insiser dans ces conditions n'est pas raisonnable, alors limitons-nous aux préconisations de la marque. Mais sachez que ça passe sans throttling.

 

Sous 140, au repos, ça ne chauffe pas des masses dans le NH-P1 [cliquer pour agrandir]Pendant la charge, c'est nettement plus rouge. Les VRM aiment moyennement ! [cliquer pour agrandir]

Pendant la charge à 140W, on remarque une belle "tache" au niveau des VRM, sous le NH-P1

 

Dans un second temps, nous équipons le NH-P1 d'un ventilateur afin de le situer dans le cadre d'un usage plus standard. Comme vous pouvez le constater, les températures sont bien meilleures une fois le NF-A12x25 en action. À pleine vitesse, nous obtiendrons des résultats qui correspondent à ce qu'offrirait un 120/140 mm tour dans le milieu/haut de gamme. Jusqu'à 75% des capacités du ventilateur, le gros radiateur Noctua restera dans le fond du classement. Il prendra plus d'assurance une fois le flux d'air réduit en dessous de cette limite. Dès 50 % de la capacité de souffle, il gravit les échelons, collant toujours au Shadow Rock 3 par exemple. Le dernier palier de régulation lui permet de briller face aux gros dissipateurs à double tour en titillant les plus performants.

 

Il fait bien froid avec un ventilateur sur le dos [cliquer pour agrandir]Là, on gagne de précieux degrés ! [cliquer pour agrandir]

Avec un bon flux d'air on est bien : -10°C sur le haut, -5°C sur le côté et -12°C aux VRM

 

Face à du gros, du lourd, du liquide, il est toujours bon ?

Le prochain exercice nous permet de bien positionner le modèle testé face à du gros concurrent. Voici la référence testée ce jour face à un watercooling prêt à l'emploi au rapport performances/prix imbattable et notre gros NH-D15 toujours dans la course. Que vaut le modèle testé aujourd'hui face à ces monstres sur le processeur de 140W ?

 

 

Le dernier exercice est réalisé pour la forme, afin de situer le modèle face à d'excellentes références. Pas de surprise, le NH-P1 est dominé par les grosses solutions air et watercooling. Mais rappelons qu'il est destiné à un usage plus spécifique.

 

• ET DONC ?

Nous l'avons suivi de près et attendu longuement ce modèle passif signé Noctua. Le voilà enfin et il ne déçoit pas. La qualité de fabrication est excellente, la finition est des plus soignées, tandis que le montage reste d'une simplicité enfantine grâce à la fixation SecuFirm2. Noctua fait d'ailleurs évoluer son kit de rétention en utilisant cette fois des vis Torx sur les écrous, format que l'on trouve d'ordinaire sur les solutions pros de la marque autrichienne.

 

Malgré le gabarit du modèle et ses 1,2 kg, vous devriez ne pas avoir trop de mal à le faire rentrer dans un boîtier standard, la hauteur étant limitée à 158 mm. Noctua assure une pleine compatibilité mémoire sur les petits sockets (LGA-1500/1200 et AM4), mais nous aurons une petite difficulté de montage lorsque nous utilisons des Corsair Vengeance LED, trop hautes de 4 mm ça coince, alors il faut changer. Le format asymétrique permet de prévenir d'autres problèmes, notamment sur le port PCIe le plus prêt du socket. Si ça bloque, il suffit de changer de position. Et en parlant de position, vous trouverez toujours des points d'ancrage pour un ventilateur, quel que soit le sens dans lequel se trouve le NH-P1.

 

Mais est-ce l'arme ultime pour le passif ? La réponse sera affirmative, si vous l'utilisez sur un TDP modéré (sous les 90 W). Au-delà, ça passera (jusqu'à 140 W comme nous l'avons vu), mais l'utilisation d'un flux d'air bien étudié sera préférable. Et si vous dépassez cette limite, il faudra équiper le dissipateur d'un ventilateur. Nous n'évoquerons pas les nuisances sonores, puisque c'est du passif.

 

Le prix restera le plus gros frein dans cette histoire. Annoncé à 109,99 €, ce modèle n'est clairement pas donné. D'autant plus qu'un Grand Macho reste plus abordable, tout aussi capable en passif et surtout livré avec un ventilateur d'origine !

 

comptoir yallahRéservé à une niche et à un usage très spécifique, il remplit parfaitement son rôle. Le fonctionnement passif est garanti jusqu'à 125 W par la marque, même s'il existe encore une toute petite marge de manoeuvre. Nous avons aimé l'expérience et vous devriez le revoir rapidement sur le Comptoir. En attendant, le NH-P1 de Noctua repart avec notre coup de coeur, malgré son tarif indécent !

 

conclusion nh p1

 


asus 40  corsair 40  antec 40  intel_logo.jpg

Nous remercions naturellement nos partenaires pour la mise à disposition du matériel de test

 

 



Les 17 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !