×
×
×
×
×
×
×
×
×
×

Experience • Refroidir un Threadripper
L'iceSLEET X9 Dual TR difficile à différencier de son cadet
Plus d'ailettes et plus de caloducs pour l'IceSLEET X9 Dual TR. Vous pouvez compter !
La base de 3,6 x 6 cm qui se place en position centrale sur le heatspreader
Le Prosiphon Elite équipé de sa ventilation
Le condenseur en aluminium du ventirad
La base de l'engin, adaptée à ThreadRipper
Noctua NH-U12S TR4-SP3
La base TR4-SP3 du NH-U12S
Le Noctua NH-U14S TR4-SP3
La base TR4-SP3 du NH-U14S
• Iceberg Thermal IceSLEET X9 Dual TR

L'iceSLEET X9 Dual TR difficile à différencier de son cadet [cliquer pour agrandir]Plus d'ailettes et plus de caloducs pour l'IceSLEET X9 Dual TR. Vous pouvez compter ! [cliquer pour agrandir]La base de 3,6 x 6 cm qui se place en position centrale sur le heatspreader [cliquer pour agrandir]

L'Iceberg Thermal IceSLEET X9 Dual TR

 

Iceberg Thermal fait son entrée dans ce comparatif de solution de refroidissement pour ThreadRipper. Vous avez peut-être découvert ce fabricant lors de notre test consacré aux IceSLEET X6 et IceSLEET X7 Dual disponible ici même. Pour refroidir le massif ThreadRipper, la marque ne fait pas qu'une petite adaptation de son IceSLEET X7 Dual. L'IceSLEET X9 Dual TR se voit greffer neuf caloducs de 6 mm, passant au travers de deux tours, chacune composée de 50 ailettes en aluminium. Cet ajustement permet en théorie de supporter un TDP de 280 W.  Les dimensions restent les mêmes, à savoir 166 mm de hauteur, 150 mm de largeur et 135 mm de profondeur. Le poids passe de 1,158 kg à 1,271 kg et nous avons un espace RAM de 46 mm ici. La base est adaptée en conséquence ; elle perd en largeur et s'allonge légèrement pour venir se centrer sur le heatspreader du processeur. Pour l'évacuation de la chaleur, nous retrouvons les deux ventilateurs de 120 et 140 mm, le mode 0dB est conservé lui aussi, tout comme le carénage en glaçon bleu-turquoise. Bien entendu, la touche de RGB visible sur les modèles de la gamme est également de la partie. En ce qui concerne le prix, nous nous trouvons aux alentours de 120 $ pour cette version dédiée TR4, accompagné d'une garantie limitée à 2 années seulement.

 

• Icegiant Prosiphon Elite

Le Prosiphon Elite équipé de sa ventilation [cliquer pour agrandir]Le condenseur en aluminium du ventirad [cliquer pour agrandir]

L'Icegiant Prosiphon Elite

 

La base de l'engin, adaptée à ThreadRipper [cliquer pour agrandir]Avec ses 251 mm de large, 164 mm de hauteur et presque 130 mm d'épaisseur ventilateurs inclus, il est le plus massif de nos concurrents. Il est aussi le plus lourd puisqu'il atteint les 2 kg. L'Icegiant Prosiphon Elite a mis du temps pour voir le jour, et il est enfin là, à venir se poser sur notre ThreadRipper. Nous lui avons dédié un test complet durant lequel nous avons soulevé son besoin de Watts pour s'exprimer pleinement. Notre plateforme TR4 peut lui offrir cela. La conception est assez simple finalement, puisqu'il s'agit d'une chambre à vapeur en aluminium d'un bon volume, dans laquelle se trouve un liquide à changement de phase. Lorsque le liquide passe à l'état de gaz, il passe dans les trois canaux de l'énorme condenseur, qui par l'effet de souffle des quatre Arctic P12 de 120 mm fera repasser le gaz à l'état liquide et permettra ainsi de continuer le cycle. L'engin n'est équipé d'aucune pièce mécanique pour cela, tout se fait grâce aux changements d'état de la solution contenue dans la chambre à vapeur. Bien évidemment, marché de niche oblige, le tarif n'est pas donné. Il faudra s'acquitter de la somme de 184,90 € pour se procurer un tel monstre parfaitement adapté aux grosses stations de travail. Sa garantie est de 10 ans, preuve que la marque est confiante.

 

• Noctua NH-U12S TR4-SP3

Noctua NH-U12S TR4-SP3 [cliquer pour agrandir]La base TR4-SP3 du NH-U12S [cliquer pour agrandir]

Le NH-U12S et sa base spéciale EPYC/Threadripper

 

Notre quatrième modèle est une version spécialement pensée pour le TR4-SP3 d'un modèle directement sorti de chez Noctua. Il s'agit du NH-U12S TR4-SP3, qui n'est ni plus ni moins qu'un NH-U12S équipé d'une base spécifique. Le ventirad fait 158 mm de hauteur, 125 mm de largeur et 71 mm de profondeur, ventilateur inclus. Sa surface de dissipation en aluminium est traversée par cinq caloducs de 6 mm. Le poids de l'ensemble est de 870 g. La base est prévue pour le gros socket AMD et elle est en aluminium nickelé, reposant sur les caloducs. Le ventilateur livré est un NF-F12 dont la plage de fonctionnement se situe entre 300 et 1500tpm. Son prix de vente est de 69.90€ avec une garantie de 6 ans.

 

• Noctua NH-U14S TR4-SP3

Le Noctua NH-U14S TR4-SP3 [cliquer pour agrandir]La base TR4-SP3 du NH-U14S [cliquer pour agrandir]

Le Noctua NH-U14S dans sa version TR4

 

Le dernier modèle à défendre l'aircooling dans ce test est le gros NH-U14S dans sa déclinaison TR4-SP3 pour Threadripper et Epyc. Il s'agit d'un gros ventirad de plus d'un kilo (1.03 kg), faisant 165 mm de hauteur, pour 150 mm de largeur et 78 mm de profondeur, une fois équipé de son ventilateur. Six caloducs en cuivre traversent la surface de dissipation en aluminium. La base est la même que sur le NH-U12S TR4-SP, à savoir une grosse plaque d'aluminium nickelé. Il est livré avec un ventilateur NF-A15 PWM tournant entre 300 et 1500 tpm, régulé via le connecteur 4pins PWM. La bête vous coutera 78€ et sera également accompagnée d'une garantie de 6 ans.



Un poil avant ?

Un Q1 2019 au ralenti pour les fondeurs taiwanais ?

Un peu plus tard ...

IBM prévoit sa loi de Moore version quantique

Les 22 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !