• Verdict

 

Nous voici au bout de ce dossier, alors le Lynnfield franche réussite ou bide infâme ? Avant de répondre à cette question un petit mot rapide sur le test en lui même. Hormis notre mésaventure avec l'Asus P7P55D Evo qui nous est arrivée hors d'usage, nous n'avont pas été confrontés au moindre problème. La raison est peut-être à chercher du côté de la réception tardive d'une solution de refroidissement pour le socket LGA 1156, durant ce laps de temps, de nouveaux bios  sont apparus  pour nos cartes mère et nous avons directement utilisé ces derniers qui se sont avérés réellement robustes et aboutis.

Wafer Lynnfield

Pour répondre à la question initiale, on tend beaucoup plus vers le premier point, il reste cependant comme un goût d'inachevé... Il ne s'agit pas des performances ou fonctionnalités puisqu'elles sont à l'instar de ce qu'étaient les premiers Core i7 de très haut niveau, mais du tarif et de la segmentation imposée par Intel.

Pour commencer était-ce bien nécessaire et judicieux d'imposer au consommateur un nouveau socket ? Qu'Intel ait besoin de migrer pour l'intégration du contrôleur mémoire par rapport au LGA 775 on le conçoit parfaitement, mais pourquoi ne pas se contenter du 1366 ? Du coup l'acheteur potentiel va se retrouver devant un dilemme. Opter pour une plate-forme 1366 avec une visibilité plutôt faible puisqu'en dehors d'un Core i7-960 à venir et l'année prochaine d'un Core i9 à 6 coeurs mais a priori très cher, on ne voit pas venir grand chose... Pourtant à l'heure actuelle le Core i7-920 sur cette plate-forme est une excellente affaire, mais trouvera- t'il à l'avenir un digne successeur ? Ca, rien n'est moins sûr, difficile donc de conseiller à un utilisateur (hormis s'il désire impérativement un hexacore Intel dans le futur) de se tourner à l'heure actuelle vers le socket 1366 s'il est obligé dans 6 mois pour faire évoluer son processeur à un coût raisonnable de changer à nouveau de carte mère et revenir au socket 1156...


Core i5

A contrario ce dernier semble vouloir accueillir de futurs processeurs très intéressants comme les déclinaisons 32nm des actuels Lynnfield et un Dual Core (Clarkscale) lui aussi gravé en 32nm et embarquant un IGP. De quoi varier les plaisirs même si a priori le Gulftown futur hexacore d'Intel basé sur Nehalem sera exclusivement réservé au socket 1366, du coup impossible d'acheter à l'heure actuelle un CPU moyen gamme tel que le Core i5-750 et migrer plus tard vers un très haut de gamme hexacore. Le socket 775 n'imposait pas une telle segmentation... Epinglons aussi l'agaçante modification de l'entre-axe de fixation des ventirads, la troisième en 3 sockets et celle-ci contrairement à celle du socket 1366 ne se justifie  aucunement pour des raisons de taille du CPU, cette dernière étant la même que sur LGA 775. Bref à part faire une fleur à certains fabricants de ventirads en poussant clairement à la consommation, on a vraiment du mal à trouver la moindre raison un tant soit peu logique, justifiant le choix de rajouter quelques mm à l'entre-axe du LGA 775. Intel semble donc retomber dans ses travers d'antan qui imposaient régulièrement le remplacement complet de la plate-forme alors qu'aucune autre raison si ce n'est pousser à la consommation ne justifie de telles modifications en profondeur. L'avénement des Core 2 a marqué une pause dans ce comportement que l'on aurait vraiment souhaité définitive, apparemment ce n'est pas le cas.

 

 

Box IntelA l'heure de conclure, on reste cependant agréablement surpris par la faculté de Nehalem à s'adapter aux contraintes du marché Mainstream, les Core i7 et i5 LGA 1156 se montrent en effet relativement économes particulièrement au repos, et font montre par le biais d'un Turbo Boost finement calibré de beaucoup de puissance pour des applications multimédia toujours plus gourmandes. Parmi les CPU lancés, le 870 n'a selon nous que peu d'intérêt au regard de sa tarification, quitte à acheter un processeur aussi cher, autant opter directement pour le socket 1366 où le 950 proposera un peu mieux pour un tarif similaire et autorisera l'acquisiton d'un monstre à 6 coeurs plus tard sans changer de carte mère.

 

A contrario, le 860 nous semble un bon compromis puisqu'il dispose toujours de l'HyperThreading qui peut apporter des gains conséquents en particulier dans les tâches d'encodage et d'un Turbo Boost important lui apportant d'excellentes performances dans les applications peu threadées. Enfin, le Core i5-750 est également un bon choix selon nous puisqu'il permet à bon prix de disposer de performances supérieures à un Q9650 autrement plus cher. Qui plus est, il fait très mal à AMD car le 965BE plus cher, est moins performant tout en consommant davantage. Le prix global de la plate-forme n'y change rien, les cartes P55 commençant elle aussi à très bon prix. En résumé, Lynnfield permet enfin à Intel, 10 mois après l'avènement de Nehalem de décliner efficacement et  à prix correct cette architecture diablement efficace, manque encore un CPU à prix d'appel pour que la boucle soit bouclée. Pour toutes ces raisons nous descernons l'Argent à cette déclinaison de Nehalem.

 

comptoir d-argent

 

 


logo IntelLogo GigabyteLogo AsusLogo MSILogo G.SkillLogo Noctua

 

Nous remercions naturellement Intel, Gigabyte, Asus, MSI, G.Skill et Noctua pour la mise à disposition du matériel.



Les 4 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !