COMPTOIR

• Températures

Avant de surcadencer nos CPU, jetons un rapide coup d’œil aux différentes températures maximales relevées (cœur le plus chaud) pour nos protagonistes durant 30 mn d'encodage H.264, à leurs fréquences par défaut. Les refroidisseurs utilisés sont décrits en page protocole, quant à la pâte thermique, il s'agit de Noctua NT-H2.

 

barbecue steaks

 

Alder Lake avait déjà préparé le terrain, Raptor Lake suit la voie empruntée par son ainé, avec une température "capée" à 100°C sur le 13900K, à l'instar du 12900KS. Ainsi, un léger throttling se met en place sur le coeur atteignant cette température pour redescendre sous cette valeur maximale. En remplaçant le Noctua NH-U12A par notre AIO Alphacool Eisbaer Pro 280, nous parvenons à ramener cette valeur maximale à 98°C, au-dessous du maximum autorisé.

 

Cela ne change toutefois pratiquement rien en termes de performances, comme nous l'indiquions lors du descriptif du 13900K, puisqu’un gros pourcent sépare les 2 options de refroidissement durant nos charges les plus lourdes. Comme en attestent les valeurs atteintes du côté de la concurrence, nous sommes entrés dans l'ère des CPU très chauds, tout du moins pour le haut de gamme, puisque dès que la puissance diminue, les valeurs redeviennent beaucoup plus raisonnables. Cela se vérifie d'ailleurs au niveau des versions "bridées" de nos processeurs.

 

 

Précisons enfin que les températures affichées ici correspondent aux "pics" mesurés par HWiNFO, avec parfois une différence notable en comparaison des températures moyennes mesurées durant l'exécution de la tâche, et même parfois entre cœurs de même type. Comme nous le précisions précédemment, le remplacement de notre Noctua NH-U12A par un Alphacool Eisbaer Pro Aurora 280 n'y change pas grand-chose, en cause, la difficulté de conduction thermique d'une telle puissance sur une surface si réduite.

  

 

• Overclocking

Vous l'aurez sans doute compris en lisant le chapitre précédent, la difficulté pour overclocker ces puces, tout du moins le 13900K, va se situer au niveau du mur que constitue la température de fonctionnement, sous peine de throttling. Il va donc falloir undervolter pour pouvoir overclocker, une pratique de plus en plus courante. Notez qu'Intel propose toujours son pendant à Ryzen Master, nommé XTU. Ce dernier progresse version après version et constitue à présent un très bon outil pour surcadencer son processeur depuis Windows.   

 

12900k xtu t [cliquer pour agrandir]

Intel XTU

 

Précisons que nous validons toujours nos surcadençages par 30 min d'OCCT sans erreur et que nous utilisons l'AIO d'Alphacool durant cet exercice pour nous donner le plus de marge possible. Débutons avec 13900K qui a accepté sans aucun souci 5,5 GHz (P-Core) tous cœurs actifs, avec une tension en nette baisse. C'est plutôt frustrant car le CPU est capable sur tous les coeurs de bien plus (nous avons été capables de lancer des benchs à 6 GHz !), par contre les paliers plus élevés nous conduisent inlassablement à un throttling thermique avec les moyens de refroidissement à notre disposition. À 5,5 GHz, les performances augmentent de 5,6 % sous Cinebench R23, avec une consommation quasi stable (+ 8W en 12 V) et une température à 98°C.

 

13900k oc

Core i9-13900K après surcadençage

 

Poursuivons avec le Core i7-13700K, qui est légèrement moins limité par sa température que son grand frère, du fait de 8 cœurs efficients en moins. De quoi augmenter la fréquence des P-Core de 300 MHz à 5,6 GHz. Les performances augmentent d'un peu moins de 6 % (5,9 exactement) sous Cinebench R23, avec une consommation qui progresse de 26 W à 296 W, et une température qui se stabilise à 98°C avec l'AIO.

 

13700k oc

Core i7-13700K après overclocking

 

Terminons avec le Core i5-13600K, qui se voit bien moins limité par sa température que son grand frère, du fait d'une puissance à dissiper moindre (2 cœurs P et 8 E en moins). De quoi augmenter la fréquence des coeurs performances de 600 MHz à 5,7 GHz. Les performances augmentent d'un peu plus de 8 % sous Cinebench R23, avec une consommation qui bondit d'une cinquantaine de Watts à 258 W, et une température qui culmine à 96°C.

 

13600k oc

Core i5-13600K après overclocking

 

Voilà ce que nous pouvions vous dire sur ces nouveaux processeurs, passons au verdict page suivante.



Un poil avant ?

Samsung sort sa LPDDR5X kivavite, à 8,5 Gbps, désormais validée

Un peu plus tard ...

Teamgroup aussi lance de la DDR5 de bural qui va aussi vite que Nico quand il a bu du Tabasco !

Les 128 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !