• MSI MEG Z490 ACE

Intéressons-nous à présent à la carte fournie par MSI pour nous permettre également d'expérimenter la dixième génération Core d'Intel. C'est aussi un modèle (très) haut de gamme, mais moins élitiste que la carte ASUS de ce test toutefois. Elle arbore elle aussi un PCB noir au format ATX, les radiateurs sont par contre couleur anthracite, relevés par des liserés or. Bien entendu, l'indispensable dragon est présent !

 

Elle comprend 5 connecteurs d'extension PCIe : deux au format x1 alimentés par les lignes au standard 3.0 en provenance du Z490, et 3 ports x16 dont deux utilisant les lignes 3.0 du CPU (scindées en x8/x8 en cas d'utilisation simultanée). Le troisième slot utilise quant à lui jusqu'à 4 lignes PCIe 3.0 du chipset. On notera également les 3 slots M.2 compatibles PCIe (3.0) x4 et disposant de radiateurs dédiés.

 

La face avant [cliquer pour agrandir]et celle arrière [cliquer pour agrandir]

 Face avant et arrière

 

La face arrière est, elle aussi, partiellement recouverte d'un bouclier métallique, censé protéger des perturbations électromagnétiques. Ah les LED, le rêve de toute une vie devenu réalité ! Toujours est-il que la mode est à ces dernières et qui répondent au poétique nom de Mystic Light chez MSI. Sur cette carte, elles se répartissent en 2 zones situées sur le radiateur du chipset et au-dessus du panneau de connexion arrière.

 

Les LED by MSI cette fois

Un peu moins cette fois, mais toujours des LED

  

Pour alimenter la bête, un traditionnel connecteur à 24 broches, ce dernier étant complété là aussi par deux connecteurs ATX 12V à 8 pins. Sur la photo, on peut distinguer également les slots DDR4 cerclés de métal (officiellement pour éviter les perturbations, mais l'apparence nous paraît plus plausible) et un port interne de type USB 3.2 Gen 2 pour 2 canaux gérés par le Z490. A noter la présence de points de mesure des différentes tensions à proximité.

 

Les slots mémoire et l'ATX 24 broches [cliquer pour agrandir]

Les connecteurs d'alimentation

 

Le constructeur a également opté pour un étage d'alimentation comportant 16 VRM pour le CPU, mais cette fois via 8 phases doublées. Le SOC se voit doté d'une phase complémentaire, tandis que 2 sont dévolues à la mémoire. Le refroidissement est assuré par 2 radiateurs en aluminium (raccordés via un caloduc), que MSI a complété par un ventilateur aspirant l'air au niveau du panneau de connexion arrière. Ce dernier ne fonctionne qu'en cas de besoin, nous ne l'avons pas entendu en usage nominal, par contre, c'est le cas lors d'un overclocking. Si la pression sonore ne nous a pas semblé excessive lors de nos tests, le bruit aigu reste désagréable pour ceux visant une configuration silencieuse.

 

Les VRM CPU [cliquer pour agrandir]

Les VRM dévolus au CPU

 

Côté stockage, on trouve les 6 ports SATA 6 Gbps gérés par le Z490, MSI leur ayant adjoint les 3 ports M.2 présentés précédemment.

 

Les connecteurs SATA [cliquer pour agrandir]

Les connecteurs SATA

 

Du côté back panel, en sus des 2 ports USB 2.0 et 2 USB 3.0 (ou USB 3.1 Gen 1 ou USB 3.2 Gen 1 ! ), on trouve 4 ports USB 3.1 Gen 2, dont un utilisant un connecteur Type-C réversible. Tout ce beau monde est animé par le Z490. Les boutons clear CMOS et flash-BIOS en mode autonome/restauration pourront rendre de précieux services, tout comme le connecteur mini PS/2 mixte clavier/souris, pour ceux disposant de périphériques anciens. Côté réseau, un port RJ45 Gigabit Ethernet animé par la traditionnelle puce Intel i219-V, mais aussi un port 2.5G confié au bon soin d'une puce Realtek 8125B contrairement au choix d'ASUS (Intel). Le Wi-Fi 802.11AX (+BT 5.1) est par contre géré via le même tandem Z490 / CRF AX201. Quant à la partie audio, MSI l'a confiée aussi à un Codec Realtek ALC1220, accompagné cette fois d'un DAC ES9018Q2C d'ESS Technology. A noter également les perforations permettant l'aspiration d'air frais par le ventilateur dédié à refroidir le radiateur des VRM.

 

Le panneau arrière [cliquer pour agrandir]

Le panneau arrière de connexions

 

Petit zoom sur les ports PCIe, en particulier ceux au format x16 : ils sont également renforcés par un cerclage métallique pour leurs permettre de supporter des cartes graphiques très lourdes, sans s'éventrer. Pour rappel c'est MSI qui est à l'origine de cette option sur les cartes mères récentes.

 

Les slots d'extension [cliquer pour agrandir]

Les slots d'extension PCIe

 

Pour finir, voyons rapidement l'interface graphique de l'UEFI concoctée par le constructeur. Le mode EZ (Easy) rappelle l'essentiel, même si l'on se retrouve très vite limité. Bon point pour les anglophobes, MSI a lui aussi traduit son interface en français, même si c'est parfois partiel ou approximatif.

 

L'UEFI version simplifiée [cliquer pour agrandir]

Le mode EZ de l'UEFI d'ASUS

 

En basculant dans le mode Advanced, on découvre les menus à tuiles caractéristiques du constructeur au dragon. Derrière chaque tuile, des menus texte plus traditionnels apparaissent. Moins complets que ceux de son concurrent du jour, ils permettent toutefois de répondre au besoin de la plupart, tout en étant plus accessibles.

 

Et la version plus complète de l'UEFI [cliquer pour agrandir]

Le mode Advanced

 

Voilà, c'est fini pour cette MSI MEG Z490 ACE. Le prix en boutique se situe juste sous les 480 €, là aussi un budget conséquent. La carte dispose toutefois d'une pléthore d'équipements et d'un étage d'alimentation haut de gamme, de quoi intéresser ceux désireux de tirer le maximum de leur futur 10900K. Voilà, c'est terminé pour cette partie, passons au protocole de tests page suivante.



Plus d'infos avec le comptoir de l'info


Les 167 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !