• Encodage H.264

Nous utilisons HandBrake et encodons en 2 passes une vidéo FHD à l'aide du codec H.264 en utilisant un bitrate vidéo de 3,5 Mo/s et sans réencoder la piste audio (passthru) dans un conteneur de sortie MKV, avec les options avancées suivantes :

ref=6:subq=7:trellis=0:bframes=3:b‐adapt=2:direct=auto:me=umh:merange=16:analyse=all:open‐gop=0:rc‐lookahead=50:level=4.1:no‐fast‐pskip=1:no‐mixed‐refs=0:no‐weightb=0:no‐mbtree=0.

handbrake1

 

Pour ces tâches qui peuvent s’avérer elles aussi souvent très longues, les nouveaux venus apportent de très jolis gains sur la génération précédente. Le TDP plus large permettant de conserver des fréquences plus élevées. Si ce n'est pas suffisant pour permettre au Core i9-10900K de devancer le Ryzen 9 3900X, il creuse toutefois un écart conséquent avec les deux R7 3000. Le 10700K égale d'ailleurs pratiquement le 3800X, quant au 10600K, il parvient à s'intercaler entre les R5 3600 et 3600X. 

 

 

 

• Encodage H.265

Nous utilisons toujours HandBrake, mais nous encodons cette fois une vidéo UHD en 2 passes à l'aide du codec H.265 en utilisant un bitrate vidéo de 7 Mo/s et sans réencoder la piste audio (passthru), dans un conteneur de sortie MKV.

 

handbrake1

 

En passant sous H.265, les nouveaux venus brillent moins face à leurs prédécesseurs. C'est toujours suffisant pour permettre au 10900K de devancer les 2 octocores Zen 2, mais ce n'est pas le cas du 10700K. Plus bas dans la gamme, le 10600K talonne le 3600. 

 

 

Page suivante, nos CPU s'attaquent au domaine du rendu de scènes 3D.



Plus d'infos avec le comptoir de l'info


Les 167 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !