• Fouille intégrale de la carte

Comme d'habitude, passage à la fouille intégrale pour commencer l'inspection avant de faire rougir et chanter cette carte mère : 

 asus rog strix x570-i gaming [cliquer pour agrandir]asus rog strix x570-i gaming - vue de derrière [cliquer pour agrandir]

Une construction étrange, mais bien pensée avec l'utilisation de plusieurs étages de PCB

 

De loin la carte reprend les standards des cartes ROG Strix entre les couleurs, les logos et les illuminations. Par contre le gros plus est la construction à plusieurs étages de la carte, déportant la partie audio et un connecteur M.2 pour optimiser l'espace et avoir plus de fonctionnalités que les carte m-ITX classiques. Nous avons ici 2 slots pour 2 barrettes DDR4, question ports, comptez sur 1 PCIe x16 4.0 et 2 emplacements M.2, dont un équipé d'un radiateur pour SSD.

 

asus rog strix x570-i gaming - vue détaillée du pcb [cliquer pour agrandir]asus rog strix x570-i gaming - vue détaillée et de dos du pcb [cliquer pour agrandir]

Voici notre petite analyse rituelle du PCB, avec les principaux éléments associés à cette mobale. La construction optimisée permet d'obtenir tout l'équipement standard des cartes ROG Strix de chez le constructeur

 

La carte n'est pas en reste niveau équipement et nous retrouvons ce qui a l'air d'être le minimum syndical sur cette génération X570 : alimentation renforcée, ventilation maison et une gestion du refroidissement améliorée avec deux ventilateurs - un pour le chipset, un pour les VRM - dont nous reviendrons dessus plus tard. Dans son ensemble la carte est correctement fabriquée et les composants sont des bonnes références, le constructeur ayant préféré multiplier les contrôleurs plutôt que de se reposer sur une solution tout-en-un, permettant de mieux isoler les composants sensibles (BIOS, horloges) du reste. 

 

asus rog strix x570 i gaming puce epuasus rog strix x570 i gaming puce wifi

asus rog strix x570-i gaming - vue détaillée des vrm [cliquer pour agrandir]

ASUS revient sur une position plus classique ici, en fournissant des phases épaisses et non dédoublées qui vont pouvoir supporter les plus gros processeurs de chez AMD

 

Cette fois-ci ASUS est revenu sur ses positions concernant les VRM en augmentant le nombre de phases distinctes plutôt que de dédoubler les VRM de manière purement analogique, ce qui va permettre une gestion plus optimisée des gros CPU, l’augmentation des phases permettant d'obtenir une meilleure réponse par rapport aux écarts possibles de puissances générés par les CPU Ryzen 3xxx. Les composants sont plus gros que la moyenne, les contrôleurs et MOSFET viennent de chez Infineon - qui a racheté International Rectifier - et permettent d'encaisser 70 A chacun, le tout couplé à la ventilation ce sera suffisant pour accueillir des monstres comme le 3950X. L'effort sur le double face est efficace aussi, permettant de jouer à Tetris avec les composants et de réussir à y mettre presque autant d'équipement que les modèles au format ATX.

 

asus rog strix x570-i gaming - circuit audio [cliquer pour agrandir]

asus rog strix x570-i gaming - vue détaillée du pcb audio + m.2 [cliquer pour agrandir]

Cas assez rare, le circuit audio est travaillé grâce au PCB séparé qui permet d'étendre la surface disponible

 

Niveau audio, ASUS propose une prestation meilleure que la concurrence sur du mini-ITX en déportant cette partie de la carte mère sur un PCB à part qui contient un port M.2 en plus. De ce fait, le fabricant se permet de mettre des condensateurs corrects et des amplificateurs RX4580 dédiés à l'audio, ce qui permet d'améliorer le rendu sonore. Certes ce n'est pas encore du très haut de gamme, mais le son devrait rester correct comparé au standard que l'on retrouve sur ce format de carte mère.

Tant qu'à parler son, les systèmes de refroidissement du chipset X570 et des VRM sont silencieux, ce qui est rassurant. Ils sont techniquement censés être semi-passif, mais les paramètres de chez ASUS sont codés en dur et la carte déclenche facilement la rotation, même si au final nous n'entendons qu'un léger bruit de fond. Dommage que nous ne puissions au moins choisir un profil prédéfini entre silencieux et standard, là vous devrez faire confiance au fabricant et espérer que les périphériques PCIe 4.0  ne feront pas trop chauffer le chipset ou que les VRM ne chaufferont pas trop... Et que les roulements du 40 mm tiendront la route sur la durée.

 

asus rog strix x570 i gaming puce auraasus rog strix x570-i gaming - gestion des ports SATA [cliquer pour agrandir]

asus rog strix x570 i gaming back panel

Cette carte a beau être au format m-ITX, elle reste très fournie en ports USB

 

Pour terminer notre fouille en profondeur, on va parler connectique. La façade arrière est chargée avec 4 ports USB 3.1, 3 ports USB 3.1 Gen 2 Type-A et un port USB 3.1 Gen 2 Type-C ainsi que 1 puce Ethernet Intel Gigabit, sans oublier les connecteurs vidéos HDMI 2.0 et DP 1.2. Par contre pas de fonctionnalité pour flasher le BIOS directement sans processeur ou RAM, ce système étant réservé aux cartes plus coûteuses du fabricant.

 

La connectique interne est chargée, la liste est vaste et longue, mais nous remarquons la présence de 4 connecteurs pour port SATA et des branchements aRGB, le RGB restant discret et sobre ainsi que l'éclairage du logo de la carte et du chipset qui parait moins prononcé et impactant que par le passé.



Les 27 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !