• Cinebench R11.5 x64

On poursuit avec Cinebench R11.5 toujours dans sa version 64 bits qui permet d'évaluer nos CPU lors des opérations de calcul d'un rendu 3D. Le test est parfaitement capable de réaliser un rendu parallélisé, mais n'utilise pas les 8 gigots mis gracieusement à la disposition de la petite Sandy !

 

cinebench lga1155 sandy bridge asus gigabyte msi p67  

 

Y a pas à dire, c'est excitant le métier de testeur quand on se retrouve dans de telles conditions... !

 

• Fritz Chess Benchmark

Fritz Chess Benchmark intègre nos tests synthétiques et permet de paralléliser les calculs d'un jeu d'échec et ce jusqu'à 8 threads maxi. De quoi occuper la belle Sandy, mais saura-t-elle se servir de chaque carte mère convenablement ? (ça, c'est pour le suspense)

 

fritz chess p67 asus msi gigabyte sandy bridge lga1155  

 

Rien, que dalle, tchimoni, aucun enseignement à en tirer hormis que pour l'instant le choix de telle ou telle carte mère semble se faire sur les "à côté" et non sur les performances pures. On peut toujours dire que Sandy colle une raclée monumentale au Pentium III, de douze ans son aîné. Quelle éducation ces jeunes !

 

• Débits USB 3.0

Nous avons voulu mesurer les débits USB3.0 avec l'aide d'un dock USB3.0 Icy Box et d'un SSD Crucial C300 256Go. Les résultats ont été mesurés, par Sandra, la copine de Sandy, entre filles elles se comprennent. Tout d'abord nous avons mesuré les performances en lecture du SSD sur un port natif Sata 3Gbps et Sata 6Gbps, puis via les ports USB3.0 de nos divers protagonistes. Notez que Gigabyte propose un mode Turbo en sus du mode normal, ce qui explique sa double présence dans le graphique.

 

usb3 p67 asus gigabyte msi lga1155 sandy bridge  

 

En lecture la norme USB 3.0 semble plafonner à 200Mo/sec, ce qui permet surtout de voir que les contrôleurs NEC / Asmedia que l'on retrouve sur nos trois cartes est loin de saturer les performances théoriques de l'USB 3.0 .



Les 41 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !