• Consommation

Le protocole est relativement simple quant aux mesures des consommations. D'abord nous avons mesuré à l'aide de notre wattmètre les consommations sur le bureau depuis 20 minutes, sans activité annexe lancée, et avec tous les modes d'économie d'énergie qui sont permis par les cartes mères, que ce soit par le bios / UEFI ou par les offres logicielles.

Quant à la charge, un bon OCCT des familles en version 4.0 bêta qui tire sur le CPU et le GPU, et on regarde tout ça après 30 minutes de test :

 

consomamtion p67 asus msi gigabyte  

 

Branlebas de combat en effet, pour la première fois les résultats ne sont pas identiques. Au repos on voit une différence de 8 watts entre la plus consommatrice (la Asus) et la plus calme (la Gigabyte). La MSI vient se loger entre les deux, même si au final ça fait très peu de différence sur la facture EDF en fin d'année.

En charge par contre ça bouge un peu dans notre classement puisque cette fois c'est la MSI qui se retrouve première, devant la Gigabyte et la Asus qui finit dernière une fois encore. Ça se tient quand même franchement, et cela n'a que peu d'impact puisqu'un PC n'est pas dans cet état de charge en permanence, ce qui fait relativiser ces résultats.

 

• Températures

Elles sont relevées en parallèle au test de consommation en charge. En effet la carte graphique, sur les 3 cartes mères, recouvre en partie le radiateur du P67Express, et donc peut avoir une influence sur les températures de ce dernier. Aucun intérêt en revanche de faire un relevé en idle !

 

temperatures p67  

 

Comme on le voit, la MSI s'en tire le moins bien, avec 2°C de plus que la Asus, et presque autant sur la Gigabyte. Il faut avouer que ces températures "fraîches" peuvent surprendre, mais tout s'explique : la Asus HD 6970 Direct CU II du test jouit d'une bonne ventilation dont profite le P67E via le ventilateur le plus éloigné de l'équerre de fixation. Le gros de la chaleur étant dégagé sur la face exposée au ventirad CPU, le P67E ne subit donc un réchauffement massif lié à la chauffe de Cayman.

 

De plus Sandy ne consomme pas beaucoup si vous avez lu notre test consacré, et ceci associé au fait que le P67E est déporté sur la carte mère dans une zone éloignée de celle où la chaleur créée est la plus grande (VRM, ...) aide à obtenir des températures excellentes. Le fait que MSI ait monté un système de refroidissement moins complet que sur les 2 modèles concurrents lui coûte la dernière place. Maintenant pour 2°C et quelques euros en moins, le jeu en vaut peut-être la chandelle, c'est selon vos avis.

 

• Overclocking

Il a été mis en évidence par 2 biais. Le premier est lié à notre bidouillage via le bios/UEFI. En effet nous nous sommes limités à 1.35V  pour le CPU, et overclocké uniquement via le coefficient, nous n'avons pas touché le baseclock dont on sait d'expérience qu'il ne dépassera pas 8 MHz dans le meilleur des cas celui de référence. Pour valider, 30 minutes d'OCCT.

Ensuite nous avons utilisé les logiciels et technologies maison que les constructeurs ont mis en place pour faciliter cette pratique auprès des "nouveaux" et des "frileux". Sandy montant naturellement bien haut, est-ce qu'on observe des différences entre les cartes avec le même CPU ?

 

overclocking p67 sandy bridge asus msi gigabyte  

 

La P8P67 semble mieux tolérer la fréquence d'overclocking de 4900MHz que ses concurrentes, puisqu'elle seule a accepté un OCCT à cette fréquence, les deux autres tests se soldant par un beau BSOD/reboot sauvage. Quoi qu'il en soit, il est sûrement possible d'obtenir plus, mais au prix de tensions plus élevées ce qui n'est pas recommandé par Intel qui préconise 1.35/1.38V en aircooling.

 

Par contre via les modes automatisés, c'est la MSI qui a été la moins timorée, ce qui nous a été aussi confirmé par OCCT. La Gigabyte finit dernière avec une bonne centaine de MHz de moins, ce qui n'est pas rien. Pour obtenir ces chiffres, l'overclocking automatique par contre joue sur les coefficients et le baseclock, dans la mesure du possible. Mais rien ne vaut un bon passage dans le bios/uefi pour tirer la quintessence de votre matériel. Notez que ces résultats ne préfigurent en rien les valeurs que vous obtiendrez de votre côté, il n'y a pas deux cartes mères qui se ressemblent sur ce secteur "opifomètre" de l'overclocking.



Les 41 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !