• Le bios

Tout comme Asus, MSI a opté pour un Bios type UEFI, les 2 puces "Bios" sont entièrement programmées avec cette nouvelle génération. Dès le lancement, on a le choix entre 5 catégories : green Power qui permet de régler rapidement le mode des phases d'alimentation, le mode utilitaires qui renferme 4 logiciels à visée pratique (test mémoire intégré type memtest, mise à jour live, sauvegarde des données de dédé, et choix de l'écran de boot), OC qui concerne tout ce qui touche à l'overclocking, Jeu qui propose quelques jeux rapides, et paramètres qui permet de régler/monitorer la carte mère selon 6 applications (Situation du système, Avancé, M-Flash utilitaire de flashage du Bios via clé USB, sécurité pour protéger le bios avec mot de passe, boot qui permet de sélectionner la séquence bootable, et Sauvegarder et Quitter quand on a tout fini.)

 

L'impression générale est assez bonne, c'est coloré, même parfois un peu enfantin dans le design des icônes, mais on a surtout l'impression d'une plus grande latence quand on clique que sur l'UEFI Asus. Il faut être très précis dans le clic sinon ça n'ouvre pas l'action demandée, la navigation s'en trouve par conséquent assez lente alors que l'on serait en droit d'attendre un gain de temps et de praticité avec l'UEFI : copie a améliorer.

 

msi p67a gd65 uefi accueil [cliquer pour agrandir]msi p67a gd65 uefi green power [cliquer pour agrandir]msi p67a gd65 uefi utilitaires [cliquer pour agrandir]msi p67a gd65 uefi parametres [cliquer pour agrandir]

  Cliquez pour agrandir

 

On passe au menu qui intéresse plus particulièrement les overclockeurs, le menu OC. C'est complet, pas bien différent de chez Asus, les tensions majeures sont gérées, la navigation en pile contrairement à celle en onglets d'Asus ne dépayse pas. Hormis le lifting graphique, rien à signaler en particulier. On overclocke toujours via le coefficient Turbo activé, et quand on peut on essaye de bidouiller le baseCLock affreusement bridé par le P67 qui synchronise toutes les autres fréquences par rapport à ce baseClock, et elles n'ont pas la même tolérance que le CPU !

 

msi p67a gd65 uefi overclocking [cliquer pour agrandir]msi p67a gd65 uefi overclocking baseclock [cliquer pour agrandir]

Cliquez pour agrandir

• Les logiciels

Il y a 4 grands logiciels qui se détachent dans l'offre logicielle de MSI : l'Audio genie, le Video Genie, le Live Update 5 et enfin le plus important le Control Center.

Les deux premiers permettent d'affiner les paramètres musicaux et vidéo en fonction de vos goûts, de vos activités multimédias, et installent alors un raccourci dans la barre des tâches, à côté de l'horloge Windows. Ca fait bien entendu penser à un équalizer géant type Realtek, avec des environnements prédéfinis, mais en un peu plus poussé.

Le Live Update 5 permet de mettre à jour tous vos matériels d'origine MSI, comme la carte mère, la carte graphique, etc. Est identique dans le principe au @Bios de Gigabyte, mais en un peu plus glamour.

 

msi p67a gd65 audio genie [cliquer pour agrandir]msi p67a gd65 live update5 [cliquer pour agrandir]msi p67a gd65 control center [cliquer pour agrandir]

Cliquez pour agrandir

 

Le Control Center permet d'overclocker votre CPU, et votre RAM, à partir d'une interface graphique assez dépouillée, mais laissant apparaitre les mêmes options de réglages que dans l'UEFI. Certes vous pourrez toujours au démarrage du PC enclencher le bouton OC Genie sur le PCB et laisser la nature faire le reste, mais vous pouvez aussi bidouiller par l'UEFI, ou par Control Center : 3 façons de booster le CPU donc. Une fois vos réglages appliqués, il suffit de sauver et redémarrer. À vous ensuite de tester votre OC comme il se doit. Dans l'ensemble, on reste, comme Asus, sous une interface plus complexe que celle de Gigabyte et son Smart Quick Boost.

 

Voilà la description de nos trois cartes mères effectuée, passons à présent au protocole et aux matériels & logiciels utilisés.



Les 41 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !