COMPTOIR
  

Test • AMD Radeon RX 7900 XT & RX 7900 XTX

• Spécifications

Détaillons à présent les caractéristiques des nouvelles venues en comparaison d'un certain nombre de cartes des segments haut de gamme et Enthusiast, des générations actuelles et passées, que ce soit du côté rouge, comme vert.

 

CartesGPUFréq. Boost GPU (MHz)Fréq. Mémoire (MHz)

SP

/

CC

ALU FP32TMUROPVRAM (Go)Bus mem. (bits)Calcul SP (Tflops)Bande Passante (Go/s)TGP (W)
RX Vega56 Vega 10 1471 800 3584 3584 224 64 8 2048 10,5 410 210
RX Vega64 Vega 10 1546 946 4096 4096 256 64 8 2048 12,7 484 295
Radeon VII Vega 20 1750 1000 3840 3840 340 64 16 4096 13,4 1024 300
RX 6800 Navi 21 1815

1988

3840 3840 240 96 16 256 13,9 509 250
RX 6800 XT Navi 21 2015 1988 4608 4608 288 128 16 256 18,6 509 300
RX 6900 XT Navi 21 2015 1988 5120 5120 320 128 16 256 20,6 509 300
RX 6950 XT Navi 21 2100 2238 5120 5120 320 128 16 256 21,5 573 335
RX 7900 XT Navi 31 2400 2500 5376 10752 336 192 20 320 51,6 800 315
RX 7900 XTX Navi 31 2500 2500 6144 12288 384 192 24 384 61,4 960 355
GTX 1080 GP104 1733 1251 2560 2560 160 64 8 256 8,9 320 180
GTX 1080 Ti GP102 1582 1376 3584 3584 224 88 11 352 11,3 484 250
RTX 2080 TU104 1710 1750 2944 2944 184 64 8 256 10,1 448 215
RTX 2080 SUPER TU104 1815 1938 3072 3072 192 64 8 256 11,2 496 250
RTX 2080 Ti TU102 1545 1750 4352 4352 272 88 11 352 13,5 616 250
RTX 3080 GA102 1710 1188 4352 8704 272 96 10 320 29,8 760 320
RTX 3080 12 Go GA102 1710 1188 4480 8960 280 96 12 384 30,6 912 350
RTX 3080 Ti GA102 1665 1188 5120 10240 320 112 12 384 34,1 912 350
RTX 3090 GA102 1695 1219 5248 10496

328

112 24 384 35,6 936 350
RTX 3090 Ti GA102 1860 1313 5376 10752 336 112 24 384 40 1008 450
(RTX 4070 Ti) AD104 2610 1313 3840 7680 240 80 12 192 40,1 504 285
RTX 4080 AD103 2505 1400 4864 9728 304 112 16 256 48,7 717 320
RTX 4090 AD102 2520 1313 8192 16384 512 176 24 384 82,6 1008 450

 

Une précision pour commencer : depuis Ampere, Nvidia a doublé le nombre d'unités de calcul FP32 au sein de ses Cuda Cores (CC). Pour des raisons marketing, ces unités FP32 sont devenues des CC (les gros chiffres sont vendeurs), sans que cela soit réellement le cas d'un point de vue de leur définition originelle, qui était qu'un CC est constitué d'une unité INT (entier) et une FP (flottant). AMD double lui aussi le nombre d'ALU FP32 au sein de ses Stream Processors (SP), mais ne le présente pas comme un doublement de leur nombre, ce qui nous parait plus correct compte tenu de l'historique des dénominations respectives.

 

C'est pourquoi les rouges communiquent sur 6144 SP et non 12288. Pour parvenir à des comparaisons plus pertinentes entre les 2 concurrents, nous affichons également cette valeur sous la colonne FP32 et qui représente donc uniquement les ALU de ce type et non les SP. Notez que d'un côté comme de l'autre (pour des raisons différentes), ce doublement du nombre d'unités FP32 ne se traduira pas forcément par un doublement de la puissance de calcul pour toutes les tâches, en particulier celles ludiques. Pour le dire autrement et très schématiquement : en jeu, un flop/s Ampere(Ada)/RDNA 3 ne vaudra pas systématiquement un flop/s Turing/RDNA2.

 

Ces indispensables précisions faites, la puissance de calcul théorique en FMA (FP32) de la RX 7900 XTX est pratiquement 3x supérieure à celle de la RX 6900 XT. C'est un bond colossal, mais il faut bien garder à l'esprit qu'il ne s'agit ici que de chiffres théoriques. Côté bande passante mémoire, elle progresse d'un peu moins de 89 %, du fait d'un bus 50 % plus large et de GDDR6 plus rapide. À noter toutefois que le cache L3 est réduit d'un quart avec cette nouvelle génération. La version XT de son côté voit ses chiffres bruts réduits de 16/17% en comparaison de la XTX. Tâchons donc d'y voir un peu plus clair avec quelques tests synthétiques.

 

 

• Tests synthétiques

Nous utilisons la suite de tests Geeks 3D pour tenter d'identifier les performances des nouvelles venues dans divers domaines. PixMark Julia FP32, permet de mesurer le débit de pixels en simple précision, il dépend donc à la fois de la puissance de calcul et des ROP. Le test GiMark, mesure les performances de nos cartes sur une scène très chargée au niveau de la géométrie, TessMark mesurant quant à lui les capacités en tesselation. Ces tests étant relativement brefs et spécifiques (n'utilisant donc pas toutes les ressources), ils permettent aux modèles limités par leur température ou puissance autorisée, de conserver des fréquences plus élevées qu'une session de jeu durant son exécution.

 

La RX 7900 XTX progresse de 31 % lors du test FP32 en comparaison de la RX 6900 XT. Un chiffre décevant si on regarde les puissances brutes théoriques respectives, mais qui s'explique d'une part par les raisons exposées plus haut, mais aussi probablement par le fait qu'il s'agit ici de tests OpenGL. Cet API étant de moins en moins utilisé, il est probable que cela ne soit pas l'axe prioritaire de développement des pilotes par les rouges. 20 % séparent les deux 7900. Les gains en matière de géométrie/tesselation sont encore plus réduits, sachant toutefois que les cartes modernes sont rarement limitées à ce niveau, en particulier le haut de gamme.

 

 

Passons à présent à notre seconde série de tests synthétiques, issus cette fois de 3DMark, et s'attachant à vérifier les capacités des cartes graphiques sur divers points. Le premier nommé DXR, permet de solliciter les capacités d'accélération du Ray Tracing au travers de l'API de Microsoft. Les efforts d'AMD semblent porter leurs fruits ici, puisque la RX 7900 XTX devance de 83% la RX 6900 XT (+61% pour la 7900 XT). De quoi prendre un léger ascendant sur la RTX 3080 pour la XTX, mais toujours 20% moins rapide qu'un GA102 complet. Le second test, Mesh Shader, entend vérifier la capacité de traitement de ces derniers par les GPU modernes. Si le test permet de comparer les performances avec et sans ces Mesh Shaders, cette représentation rend la comparaison entre cartes impossible. Nous avons donc décidé d'afficher les performances avec Mesh Shaders actifs. Le résultat des RX 7900 est surprenant (dans le mauvais sens), AMD a toutefois reproduit le souci et travail sur un pilote correctif.

 

Le test PCIe mesure le débit de l'interface éponyme et confirme ici l'usage des 16 lignes PCIe 4.0 pour Navi 31, qui n'aura donc pas non plus le privilège d'être le premier GPU PCIe 5.0. Le test Sampler Feedback, va évaluer de son côté cette fonctionnalité apportée par DX12 Ultimate et supportée depuis les cartes Turing via le Texture Space Shading. Les RX 7900 progressent notablement, avec respectivement +57 / +35 % par rapport à la RX 6900 XT. Finissons par le test VRS, acronyme de Variable Rate Shading, dans sa version Tier 2, permettant de mesurer le gain apporté par cette fonctionnalité lorsqu'elle est activée. Là aussi, le test exprime une comparaison entre 2 passes (avec et sans), c'est pourquoi nous affichons ici le score atteint une fois la fonctionnalité activée, pour permettre une comparaison brute entre cartes. Les gains sont légèrement moindres face à la même référence, +44% / +22 %, mais toujours appréciables.

 

 

C'est tout pour cette partie, voyons page suivante le protocole de test.



Un poil avant ?

Combien de RX 7900 sur les étalages pour finir 2022 ?

Un peu plus tard ...

Ventes de jeux vidéo : la fameuse nain-posture

Les 143 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !