• Move your body !

C'est parti pour la vidéo en action. Vous verrez, pour chacune des deux scènes enregistrées, une partie TAA, une autre DLSS, une comparaison entre les deux, enchainée par une partie DLSS, une partie RT+DLSS, et enfin une comparaison directe entre ces deux dernières. On peut dire que le DLSS ne se remarque pas, mais que le ray tracing pas plus, sauf sur la seconde scène où la source lumineuse bougeant au gré des mouvements du bras gauche du personnage, génère une ombre active en mouvement. Ceci est logique, mais la précision manque selon nous comme en atteste la dernière image de notre comparatif.

 

 

 

• Allez les transistors, au boulot !

Rappelons la méthodologie : une scène le plus reproductible possible, assez longue pour faire chauffer les GPU et les stabiliser à un boost qui correspond bien à un usage ludique, et des choix graphiques qui sont le TAA, DLSS Polyvalent, DLSS Qualité, RT+TAA et RT+DLSS Polyvalent et RT+DLSS Qualité. Eu égard à la quasi-égalité entre les 2 antialiasings, il sera intéressant de voir ce qu'apporte le DLSS en matière de performances, visuellement il était impossible de distinguer des différences à l'oeil nu sans scruter de longues minutes. Ensuite nous verrons l'impact que le RT a dans les performances, et comment le DLSS le compense.

 

• RTX 2060 au rapport !

La RTX 2060 est le ticket d'entrée du ray tracing et du DLSS dans le catalogue des verts. En FHD, le TAA donne déjà de bonnes moyennes, mais le DLSS les fait exploser, +54 et +40 % par ordre croissant de qualité du DLSS. Le ray tracing, en revanche, lui fait mordre la poussière sans DLSS. Il faut impérativement le DLSS si vous voulez jouer avec RT dans ce titre. C'est encore plus vrai en QHD, même si nous déconseillons le RT à ce stade, et cela s'exacerbe en UHD. Le DLSS en UHD ne permet pas de jouer convenablement, même sans RT. Notez que faute de VRAM en UHD avec le RT, le jeu change le preset général au minimum au lieu de maximum, et la simple application du DLSS restaure le preset maximal.

 

 

• RTX 3090 pour vous servir !

On se dit que la RTX 3090 va se balader. C'est en partie vrai, donc en partie faux. En FHD, le DLSS apporte largement moins en valeur absolue que sur la RTX 2060, en effet la 3090 est assez puissante pour ne pas en avoir besoin. Le RT lui fait mal également, et c'est avec le DLSS activé en sus qu'elle obtient ses meilleurs gains. En QHD, sans RT, le jeu tourne au poil que ce soit sans ou avec DLSS, par contre avec RT, ça dégringole. Même pour cette grosse carte, en QHD, il est compliqué de jouer avec RT sans DLSS, ce dernier est donc indispensable ! En UHD, ça s'empire forcément, et pour jouer avec RT, il faut le DLSS Polyvalent, le Qualité est trop juste.

 



Les 5 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !