Philosophie du test

Vous la connaissez, nous poursuivons la découverte des applications du ray tracing dans divers types de jeu. Nous avons déjà vu du FPS, du jeu d'exploration, du monde ouvert, et même de l'action plateforme avec un jeu indé. Mais dans une création où l'atmosphère joue pour beaucoup dans le ressenti, avec des zones sombres et inquiétantes, on attend du ray tracing qu'il apporte quelque chose en plus. Ce n'est pas tout, comme The Medium gère le DLSS 2.0, on verra dans quelles mesures il contribue à respecter le visuel, et quelles sont les différences avec l'antialiasing roi du jeu, soit le TXAA. Ce sera le but de nos comparaisons visuelles avec notre outil maison que le monde nous envie, qui est excellent pour comparer rapidement et à volonté les images. Il y aura également une seule vidéo, car il faut l'avouer, ce jeu est extrêmement compliqué pour faire plusieurs montages. En effet, les vues sont du type "plans qui se succèdent", à la manière d'un Resident Evil. De plus, c'est un jeu où l'ambiance forte joue... sur le vide en PNJ et la solitude du héros. Les 4 presets retenus pour l'article sont le TXAA, le DLSS, le RT avec TXAA et RT avec DLSS, soit les plus hauts niveaux disponibles dans le menu des options

 

Comment tout ça mouline ? Nous avons, sur une scène précise et le plus possiblement reproductible (réalisée 4x), mesuré les performances en 1920x1080 (FHD), 2560x1440 (QHD) et 3840x2160 (UHD), détails au maximum, avec les 4 réglages cités plus haut. Les cartes sont les extrêmes de la gamme Geforce RTX, à savoir la 2060 et la 3090. Compte tenu de la puissance connue des cartes, la RTX 2060 a été testée en FHD et QHD, tandis que la RTX 3090 l'a été en QHD et UHD. Les cas RTX 2060 + UHD et RTX 3090 + FHD ne sont pas bien pertinents pour des raisons évidentes, ces RTX ne correspondent pas du tout à ces conditions de jeu, soit trop puissante, soit pas assez.. Il y aura donc des relevés de performances en fin d'article, mais également les comparatifs d'images fixes et la vidéo. À la sortie de cet "Expérience", nous devrions être en mesure de dire si ce nouveau DLSS est aussi bon que le prétend Nvidia, et si le lancer de rayons est très bien intégré et apporte quelque chose à ce jeu assez terrifiant.

 

• Hardware
Ryzen 7 3700X @ 4.2GHz sur tous les coeurs
Cooler Master ML360R
MSi B550 Gaming Edge WiFi
G.Skill Trident Z RGB 2x16Go DDR4 3600 cas 16-16-16-36 1T
ASUS RTX 2060 Strix
Nvidia RTX 3090 Ti FE
SSD WD 750N - 250 Go (OS) / Samsung 860 QVO 2To (Jeux) 
Fractal Design ION+ 860P (pour autant de Watts)

 

gskill trident z rgb dual    msi b550 gaming edge wifi fractal ion 860w  

 

• Software

Windows 10 (H2) 64-bit

NVIDIA GeForce 461.40
MSi Afterburner 4.6.3 Bêta 2 et RTSS 7.3.0 bêta 6

 

Nous utilisons Windows 10 20H2 (Octobre 2020) dans sa version 64-bit afin d'exploiter une quantité conséquente de mémoire vive et ne pas limiter les jeux qui en auraient besoin à ce niveau. Nous avons déjà traité plusieurs jeux, mais avec l'arrivée des rouges, et la pénurie généralisée, il est compliqué de faire le même type d'étude avec une RX 6000, ce qui serait intéressant d'un point de vue qualitatif.

 

Côté pilotes, nous utilisons les derniers disponibles au moment des mesures. Les réglages par défaut sont utilisés : ils impliquent une optimisation du filtrage trilinéaire. Pas de Low Latency Mode non plus dans les options.



Plus d'infos avec le comptoir de l'info


Les 4 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !