• Indices comparatifs

Même si le résultat de chaque test est plus important et judicieux qu'un indice global, qui par essence ne traduit que le comportement moyen des solutions évaluées ici avec ce panel de jeux (et les scènes retenues parmi ces derniers) masquant ainsi des résultats bien différents selon les situations de test, ce dernier permet toutefois en un coup d’œil d'établir une hiérarchie. Voyons donc comment se comporte la nouvelle venue : nous avons réalisé pour cela un indice comparatif en appliquant une pondération identique pour chaque jeu et exprimé les résultats en attribuant la valeur 100 à la GTX 1660.

 

Sur cet indice, la GTX 1660 Ti représentée par le StormX de Palit respectant à la lettre les spécifications de référence, finit un peu moins de 40% devant sa devancière de la génération Pascal en FHD. De quoi devancer de 2,6% la GTX 1070 FE sur cette définition pour laquelle elle est taillée. En passant au QHD cette fois, la situation est pratiquement inchangée même si l'écart se réduit à 1% entre ces deux-là. Après une RTX 2060 destinée à se débarrasser des 1070 Ti tout en proposant l'accès au RTX, la GTX 1660 Ti vise clairement à se substituer aux GTX 1070 en fin de vie, sans accès aux dernières technologies apportées par les séries 20 toutefois, même si le niveau de performances aurait été de toute façon insuffisant pour en profiter.

 

Et vis-à-vis de la concurrence ? Son tarif officiel la prédestine naturellement à chasser sur les terres de la RX 590, (même si le street price de cette dernière est légèrement moindre à l'heure actuelle), tâche dont elle s’acquitte avec brio, puisqu'elle devance en moyenne de 20% un modèle overclocké comme celui de Sapphire. Il faut toutefois compter sur les promotions ponctuelles de Vega56, généralement plus chères de cinquante à cent euros, mais qui peuvent se retrouver pour une durée limitée à iso tarif, voir parfois moins chère ! Là le match n'est plus aussi favorable, loin s'en faut, même si elle conserve des atouts dans sa manche (consommation, refroidissement, etc.).

 

 

Isolons à présent les 7 jeux disposant d'une version DX12 ou Vulkan. Est reporté le score le plus élevé de chaque mode au sein de cet indice (c'est-à-dire DX11 ou DX12/Vulkan) et non systématiquement le score de l'API bas niveau, puisqu'il arrive que ce dernier ne soit pas le plus performant, et ce quel que soit le constructeur (même si cela se produit plus souvent du côté vert). Notre échantillon de test évolue au gré des sorties de jeux, on notera toutefois qu'il a pu compter jusqu'à 10 jeux de ce type, alors qu'ils ne sont plus que 7 aujourd'hui.

 

Sans surprise les rouges progressent, même si le faible nombre de jeux oblige à rester pondéré quant à la représentativité d'un tel échantillon, d'autant que Battlefield V, responsable d'une grande partie de l'écart, est exécuté en version DX11 pour les 2 marques (le différentiel est toutefois identique sous DX12, mais les performances sont inférieures dans l'absolu). La RX 590 OC de Sapphire comble une bonne partie de l'écart la séparant de sa rivale, qui reste malgré tout en tête sur cet échantillon de test. L'écart la séparant de la GTX 1070 FE ne varie pour ainsi dire pas de son côté.

 

 

Voyons à présent ce que pensent les benchmarks vedettes de nos cartes.

 

 

• 3DMark Time Spy & Unigine Superposition

Nous utilisons ici le test Time Spy dédié à DX12 dans 3DMark et nous reportons le score global du test. Nous exécutons également le test Superposition en 1080P Extreme, qui sert de promotion au moteur 3D Unigine 2. 

 

Screen Time Spy [cliquer pour agrandir]

Superposition [cliquer pour agrandir]

 

3DMark Time Spy produit une hiérarchie relativement proche de celle que nous obtenons sur notre indice 20 jeux, la GTX 1660 Ti se comportant légèrement mieux en devançant à la fois la GTX 1070 et RX Vega56. Superposition est lui beaucoup plus Radeon friendly que notre panel de jeux avec cette gamme de cartes, tout du moins par rapport à Pascal, Turing ne cédant pas grand chose dans ses versions RTX, ce qui n'est pas le cas de la GTX 1660 Ti, de manière pour le moins surprenante puisqu'elle finit au même niveau que la 1070 FE...

 

 

 

• VRMark

VRMark de son côté, dispose de 3 tests : Orange Room plutôt light, Cyan Room moyennement lourd, mais compatible DX12, enfin Blue Room le plus exigeant au niveau de la charge 3D, mais toujours DX11. Nous utilisons les 2 derniers au travers du benchmark en version 1.3.2020.

 

Screen VRMark [cliquer pour agrandir]

 

Si l'on se fie à VR Mark, les Radeon sont plus à l'aise au niveau de la VR que les cartes vertes, tout du moins que les générations Pascal et Maxwell, puisque les progrès sont notables à ce niveau pour Turing, la GTX 1660 Ti parvenant même à devancer la GTX 1070 Ti FE sous DX12.

 

 

Passons à l'évolution des fréquences en charge et l'overclocking page suivante.




Les 83 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
prévention anti troll, loguez-vous !ouverts aux ragoteurs logués