• Verdict

Nous voici au bout de ce dossier, mais avant de parler de la carte évaluée ce jour, quelques petits mots sur la génèse de ce test. Réclamant depuis plusieurs mois à NVIDIA une TITAN Xp afin d'éprouver la version intégrale du GP102, nous avions vu en l'arrivée de cette Collector's Edition, le moyen de proposer à notre lectorat un dossier des cartes qui "font rêver" juste avant Noël, période ô combien propice. Malheureusement, il nous a été impossible d'y inclure les modèles d'AMD qui y avaient toute leur place. On pense inévitablement à la VEGA Frontier Edition, si possible dans sa version Liquid Cooled, à défaut la RX VEGA reprenant ce refroidisseur. Las, le constructeur estime que c'est à ses partenaires de fournir ces samples, ces derniers répondent qu'ils n'en ont pas de disponibles et les revendeurs pas assez pour se priver d'une vente éventuelle... Vous l'aurez compris, ce n'est pas faute d'avoir essayé, mais nous n'avons pas pu donner l'envergure souhaitée à l'origine à ce dossier, en y incluant également quelques tests GPGPU, qui auraient eu tout leur sens avec des VEGA FE et TITAN, beaucoup moins en comparant des cartes gaming d'un côté et une semi-pro de l'autre (ou tout du moins incluant les optimisations pour les applications pro). Une prochaine fois peut-être...    

 

Mais laissons là ce qui aurait pu être pour revenir à ce qui fut : évaluer une TITAN est toujours un exercice pour le moins particulier, mais lorsqu'il s'agit en plus d'une version dite Collector et qui touche donc à l'affectif, ça l'est encore davantage. Reste une constante, ces cartes ne sont ni bon marché (logique), ni pertinentes d'un point de vue ratio performances/prix. Ce fait est une caractéristique du (très) haut de gamme, cela transcende d'ailleurs le simple marché informatique. Il n'est pas question de se lancer ici dans un débat philosophique sur l'utilité de tels produits, car si l'on peut parfaitement vivre heureux sans un iPhone X, une Rolex, une Porsche ou une TITAN, il ne nous appartient pas de juger les motivations poussant certains à les acquérir. Si ce principe vous est étranger, il est clair que de telles cartes ne trouveront aucun crédit à vos yeux et vous pourrez les ignorer sereinement. Si par contre vous êtes sensibles à l'esthétique, à la rareté des objets que vous acquérez et à l'exclusivité/vitrine technologique, il est bien possible qu'une carte telle que celle testée ce jour vous fasse les yeux doux, surtout si l'univers Star Wars vous fascine et que vous en avez les moyens, il va sans dire.

 

box2

Alors, sexy cette TITAN X Collector's Edition ?

 

• GP102 & Pascal, bientôt la fin ?

gp102

C'est en tout cas sur la TITAN Xp et uniquement sur cette dernière (hors gamme pro), version Collector ou non, que vous retrouverez un GP102 intégral. Alors bien sûr pour la plupart, qu'importe d'avoir une version partielle d'un GPU, pourvu qu'on en ait l'ivresse, reste que certains y sont sensibles. Cela permet en tout cas d'évaluer le niveau de performance potentiel de Pascal (pas notre redac chef, hein !), celui qui eût été déployé à plus grande échelle, si AMD avait pu concurrencer efficacement ce GP102 par le biais de VEGA 10. Il n'en fut pas ainsi, cela restera donc un peu comme le rendez-vous manqué. Car ne nous leurrons pas, c'est ici le chant du cygne de l'architecture Pascal, qui sera remplacée l'année prochaine par Volta, déjà à l'oeuvre au sein du monstrueux GV100, dont une version castrée anime la TITAN V. Qu'en sera-t-il des versions plus axées gaming, côté performances comme délai ? Bien malin qui sait répondre pour l'heure, d'autant que la situation actuelle totalement en sa faveur, ne pousse pas NVIDIA à précipiter la transition. Wait and see donc, c'est tout de même un sérieux argument à prendre en considération avant d'investir une somme conséquente dans une carte dont l'architecture, toute efficace soit-elle, sera remplacée dans quelques mois. Puisqu'il est question d'efficacité, le lancement de DX12 a probablement fait penser à une redistribution des cartes, avec des RADEON souvent plus en forme que leurs pendants GeFORCE. Si ce fait n'est pas remis en cause, il doit toutefois être fortement nuancé au crépuscule de cette année 2017. D'une part, NVIDIA a fortement amélioré la situation au printemps par ses pilotes. D'autre part, l'adhésion des développeurs est loin d'être massive, mais surtout elle n'est en rien une garantie de performances accrues comme en attestent encore les récents exemples que sont Warhammer II ou Battlefront 2, et ce quelle que soit la couleur de votre carte graphique. Pourtant, le développeur du second (DICE), a fortement milité pour de telles API bas niveau, s'engageant très tôt à ce niveau via la démarche Mantle, pour en arriver finalement à produire quelques années plus tard un jeu plus performant sous DX11... Cela évoluera peut-être dans le futur, mais le fait est que deux ans et demi après le lancement de DX12, il n'a pas changé les rapports de force existants.

 

 

• TITAN X Galactic Empire

Quid de la carte testée ce jour ? Commençons par la finition et le packaging, de très haut niveau. Bien sûr, celui pour qui une carte graphique n'est qu'un machin que l'on enferme dans une boite fermée n'y attachera pas d'importance, d'autres prendront par contre plaisir à exposer cette belle pièce au travers d'un boitier trônant sur le bureau et exhibant ses entrailles par le biais d'une porte vitrée. Tout cela dépend bien entendu de l'état d'esprit de chacun et comme nous l'exposions en débutant cette page verdict, il ne nous appartient pas de juger les désirs et priorités de chacun, mais bien de donner les éléments permettant d'évaluer le produit. Comme nous sommes au sommet du panier, il est également normal que le niveau d'exigence soit élevé. On pourra ainsi émettre quelques petits griefs à cette TITAN Xp Galactic Empire. 

 

Au premier chef d'entre-eux, les nuisances sonores en charge nous paraissent trop élevées. Certes cela reste encore dans le domaine du supportable, mais c'est un net recul par rapport aux précédentes cartes de référence du caméléon. C'était toutefois un mal nécessaire pour permettre de creuser un écart un tant soit peu significatif avec la GTX 1080 Ti, si tant est que 8 % puissent être considérés comme tels. L'idéal eut été de proposer le niveau de refroidissement d'un dissipateur à eau pour réduire les nuisances sonores en charge, tout en maximisant les performances via des températures limitées, réduisant d'autant l'influence de GPU Boost 3.0. Reste que ces refroidisseurs ne sont pas idéaux en termes d'intégration, voire de nuisances sonores au repos (bruit parasites de vibration, sifflement, etc.). 

 

Il restait également l'alternative d'un refroidisseur à air démesuré, tel celui à 3 slots des cartes MSI testées ce jour. Cela n'est pas la panacée non plus côté intégration, d'autant que le poids (1,5 kg !) complique un peu plus la tâche. Bref, il n'y a pas de solution idéale pour faire une carte ultra performante, ultra silencieuse et ultra simple à intégrer. A la question de savoir s'il vaut mieux opter pour une GTX 1080 Ti custom overclockée ou cette TITAN Xp, la réponse dépendra des priorités et de l'attachement ou non à l'univers Star Wars tel que mis en oeuvre sur cette carte. La plupart se tournera naturellement vers la solution GeFORCE, moins onéreuse, plus performante (si modèle de bon niveau), et plus discrète (même remarque). Les 2 options restent des choix de passionnés que les puristes du ratio prix/performances ne comprendront pas. 

 

Reste enfin à se poser la question de la pérennité d'un tel achat. Car l'inclusion des codes du luxe dans un produit informatique, tout réussi fut-il, implique de s'interroger sur l'obsolescence qui viendra inévitablement le frapper un jour ou l'autre. En effet, un bijou pourra éventuellement nous lasser, mais le ressortir 5 ans après ne le rendra pas moins "utile" qu'il ne fut lors de son achat. Prenez à présent l'exemple de la toute première TITAN datant de 2013 : sauf panne elle sera toujours fonctionnelle, mais elle sera loin de vous proposer avec les logiciels actuels, les prestations qui furent les siennes vis-à-vis des applications disponibles à son lancement. Car une carte graphique répond à un besoin qui évolue au cours du temps, et compte tenu de la course à la performance incessante du microcosme informatique, tout produit sera un jour, dépassé... 


msi 40 Logo G Skill logo Intel nvidia 40 bequiet 40

Nous remercions naturellement nos partenaires pour la mise à disposition du matériel de test


 




Les 11 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
prévention anti troll, loguez-vous !ouverts aux ragoteurs logués