• HIS HD5850 iCooler V turbo

boite 2 HIS icooler V turbo [cliquer pour agrandir]Afin de disséquer l'architecture interne des HD5800, il vous faudra consulter le chapitre dévolu que vous pouvez consulter ici (NDPM : mais surtout pas là, attention). La HIS reprend donc dans ses grandes lignes les mêmes caractéristiques techniques que ses vieilles soeurs parues il y a 7 mois ! Au menu 1440SP,  un gigot de GDDR5 sur bus 256 bits, une gravure 40nm et une compatibilité hardware totale avec DX11. Comme évoqué lors de l'introduction, les fréquences sont majorées pour passer de 725/4000 MHz pour le core/mémoire à 765/4500, ce qui devrait générer des différences de performances pertinentes, cet overclocking n'est franchement pas timide et c'est tant mieux.

 

La carte arrive dans un carton d'une taille qui surprend par sa taille : elle est très petite et n'est guère plus grande que la carte en elle-même, tout juste son épaisseur qui pourrait accueillir pas plus de deux cartes. Vraiment bluffant donc et appréciable pour trouver un espace chez soi pour le ranger. Cette même boîte est floquée du jeu Modern Warfare II qui est fourni en bundle. On peut y lire au premier coup d'oeil les particularités incluses, comme la présence de la sortie HDMI, du gigot de GDDR5, ou la compatibilité avec le bus PCIE 2.1. Rien donc de particulier hormis encore une fois cet emballage plutôt petit. Le bundle quant à lui est frugal mais correct, c'est à dire un CD de pilotes déjà dépassé, un pont Crossfire, un adaptateur DVI/VGA, 2 Molex PCIE 6 broches et le coupon CoDMW2.

 

Passons à la bête. La première impression qui ressort est qu'elle parait imposante, et elle l'est plus effectivement que la HD5850 de référence. Immédiatement nous comparons ce modèle avec notre Gigabyte HD5870 classique également, et surprise, elle se situe entre les deux. Il semblerait donc que toutes ces cartes aux PCB modifiés aient toutes une dimension unique, qui proposent des HD5870 plus courtes mais des HD5850 plus longues que les modèles de référence. Cette politique permet sûrement d'économiser les frais de gestion de 2 PCB totalement différents, désormais l'uniformisation permet de créer des PCB plus facilement et rapidement en réduisant certainement les coûts (reports pas forcément visibles à l'achat).

Le panneau arrière est des plus classiques par rapport aux autres HD5800, puisqu'on compte deux DVI, un HDMI, et un Displayport, ainsi qu'une petite grille d'aération qui permet à l'air chaud de s'évacuer en partie. La face arrière cache sous le gros plastique noir les deux molex et laisse apparaître le radiateur qui surmonte les VRM. Une fois encore la disposition des molex à l'arrière diffère selon les marques, certaines comme Powercolor ou Sapphire préférant les molex dans l'axe de la carte tandis que Gigabyte quant à lui conservant un angle de 90°.

 

HD5870 / HD5850 HIS icooler V turbo / HD5850 [cliquer pour agrandir]  HIS icooler V turbo - vue 3/4 dessus [cliquer pour agrandir] HIS icooler V turbo - vue 3/4 dessous [cliquer pour agrandir]  

 

Une fois le radiateur dévissé de ses 4 fixations, on est impressionné et on note de suite deux choses : la première est qu'il est très lourd par rapport aux autres cartes que nous avons passé en revue. La seconde est l'absence de caloduc. Les puces mémoire par contre sont refroidies par ce même bloc cuivre qui se charge du GPU, et sont en contact avec le radiateur via des pads assez friables. Il reste cependant bien délicat de dire quel système est le plus efficace sur les mémoires entre la ventilation directe et le radiateur couvrant mais dénué de flux d'air.

 

radiateur HD5850 HIS icooler V turbo [cliquer pour agrandir]  

 

Voilà donc la carte vue sous toutes les coutures, le radiateur tiendra-t-il toutes ses promesses ? Le ventilateur sera-t-il silencieux ? Les performances seront-elles au RDV ? Autant de questions qui méritent une réponse : vite tripotez votre souris !



Plus d'infos avec le comptoir de l'info


Les 18 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !