La majorité d’entre nous connaissent la gamme de stockage portable au format de poche « Passport » du constructeur Western Digital, un segment où l’on trouve également d’autres marques comme Samsung, LaCie ou encore SanDisk (l’autre Western Digital). Avec l’arrivée des SSD, ce genre de solution était déjà passé au niveau supérieur en matière de performance, loin devant les dinosaures à plateaux,  mais la démocratisation du NVMe promet encore plus de belles choses en matière de débit.

 

Justement, le nouveau My Passport SSD est la première solution maison du genre à base de SSD NVMe chez WD. Sur le papier, l’offre comprend des capacités de 500 Go, 1 To et 2 To, chaque référence étant construite à partir d’un boîtier coloré bien fermé (mais quid de la dissipation ?) résistant aux chocs et aux chutes jusqu’à 1,98 m, et aux rebords souples, à brancher via USB-C 3.2 Gen2 (un adaptateur USB Type-A est inclus).

Dommage peut-être d’avoir fait l’impasse sur de l’USB 3.2 Gen2x2 et de sa bande passante de 20 Gb/s, et donc d’avoir bridé le SSD NVMe à 10 Gb/s - en attendant que l’USB4 remette prochainement tout le monde d’accord avec ses 40 Gb/s. Néanmoins, les débits restent assez corrects sur le papier pour le genre d’usages auxquels se destine généralement ce type de produit, comptez sur une vitesse de lecture maximale de 1050 Mo/s et 1000 Mo/s en écriture. Le modèle de SSD NVMe embarqué est un mystère et on ne le saura probablement pas à moins de démonter l’engin, mais on pariera qu’il s’agit d’une solution WD avec de la NAND (TLC?) faite maison.

En parlant d’usage, eh bien c’est à vous de voir, consommateurs ou professionnels, de ce que vous voulez en faire. En tout cas, si nécessaire, My Passport SSD propose un chiffrement matériel AES 256-bits par mot de passe, ainsi qu’un logiciel pour sauvegarder facilement ses gros fichiers sur le disque ou dans les nuages. Bref, tout ce qu’il faut pour s’en servir au mieux et immédiatement. 

 

Pour conclure, il faut aussi savoir que la garantie est de 5 ans, la norme pour un SSD NVMe contemporain à base de NAND TLC. My Passport SSD est disponible dès à présent en 500 Go et 1 To, respectivement pour 158,99 € et 250,99 € — d’autres coloris et capacités seront proposés plus tard dans l’année si tout va bien. Est-ce que c’est cher ? Oui un peu quand même. Si avoir une solution clé en main vous importe peu, il peut-être moins coûteux d’acheter votre propre SSD et boîtier portable pour SSD NVMe individuellement (comme celui-ci par exemple). 

 

Si vous cherchez à voir en détail les différences, vous pouvez consulter la page dédiée à cette nouvelle version NVMe

western digital my passport ssd nvme

 Les My Passport de Western Digital quittent leur interface SATA afin de passer à la vitesse supérieure... 

Sur le comptoir, au même sujet

 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom

Plus d'infos avec le comptoir de l'info

Voir plus de news
Les 3 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !