Dévoilés en septembre 2019, les SSD FireCuda 520 de chez Seagate étaient parmi les premiers à offrir une compatibilité avec la révision 4.0 du standard PCIe. Pour le moment réservée aux plateformes X570 et B550 de chez AMD (une fois équipées d’un CPU Zen2), cette connectique permet de doubler le débit pour atteindre environ 2 Go/s par ligne, soit 8 Go/s maximum pour un SSD M.2 câblé en x4 ou 32 Go/s en x16, par exemple sur un GPU.

 

Autant la mise à jour est inutile sur une carte graphique, puisque cette bande passante n’est pas limitante en jeu — l’histoire étant totalement différente pour une application professionnelle, par exemple en utilisant la carte comme un accélérateur de machine learning —, autant, pour un SSD, une telle évolution peut sembler offrir un gain perceptible par l’utilisateur sur le papier.

 

seagate firecuda ssd pcie 4 serie 520

 

Néanmoins, est-ce vraiment le cas ? À un tarif de 150 € pour le modèle de 500 Go, autant en avoir le cœur net. Ainsi, notre confrère Phoronix s’est attelé à la tâche, armé d’un R9 3900X et d’une mobale ASUS TUF GAMING X570-PLUS, faisant suite à son précédent test des systèmes de fichiers les plus rapides du manchot.

 

Globalement, le gain est nettement visible sur les opérations effectuées sur des bases de données, battant même en moyenne le MP600 de chez Corsair, bien que les valeurs brutes de lecture séquentielle lui soient inférieures sur un des tests utilisés. Notez que, en dépit du manque de radiateur, les températures sont restées très sages avec 44 °C en moyenne et 58 °C au maximum. Pour plus de précision, il faudra prendre son onglet Google Trad et foncer sur le test complet. Alors, ce 520, une bonne affaire ?

 

 NVMe et PCIe 4.0 : de quoi décoiffer l'utilisateur moyen ? 

Sur le comptoir, au même sujet

 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom

Plus d'infos avec le comptoir de l'info

Voir plus de news
Les Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !