Toshiba Memory Holdings Corporation, aka Kioxia Holdings Corporation à partir du 1er octobre prochain, a annoncé samedi la signature d'un accord définitif pour l'acquisition de la division SSD de LITE-ON. Pour la petite histoire, LITE-ON est un ensemble de compagnies individuelles majoritairement taïwanaises et spécialisées dans bon nombre de domaines : DVD, LED, semiconducteurs, boîtiers, cartes mères, écrans, etc., et depuis quelques années également celui du SSD (mais pas le disque dur). Moins actif sur le marché des produits de stockages pour particuliers, LITE-ON était par contre beaucoup plus présent auprès des assembleurs/OEM et d'importants fournisseurs de services cloud, un peu comme son concurrent Plextor, ce qui n'a pas empêché le taïwanais de lancer de temps à autre des produits pour le marché au détail. D'ailleurs, LITE-ON était classé 3e mondial en termes de revenus des ventes de SSD PCIe au début de 2019.

 

Mais ça c'était avant ! C'est donc en échange de 165 millions de dollars que Toshiba Memory mettra la main sur cette division, une transaction qui devrait en principe être conclue mi-2020 après avoir passé les différentes étapes et formalités administratives auprès des autorités. En attendant, Toshiba Memory explique déjà que les synergies culturelles, l’expérience de LITE-ON avec les SSD de PC et de datacenters, gagnées par cette acquisition permettront au japonais de renforcer sa propre affaire dans le monde du SSD, et on sait combien la concurrence promet d'être de plus en plus rude avec la montée en puissance des producteurs chinois, le conflit commercial entre la Chine et les USA, et un cours de la NAND relativement défavorable. Précisons que le rachat inclut aussi toutes les marques, les actifs, les équipements, les employés, la propriété intellectuelle, la technologie, les relations client/fournisseur (y compris avec des OEM majeurs), les stocks existants de SSD et les canaux de distribution de LITE-ON.

 

LITE-ON's Solid State Drive business is a natural and strategic fit with Toshiba Memory and expands our focus in the SSD industry. This is an exciting acquisition for us, as it positions us to meet the projected growth in demand for SSDs in PCs and data centers being driven by the increased use of cloud services. " - Nobuo Hayasaka, acting President and CEO of Toshiba Memory Holding Corporation.

 

On pourrait d'ailleurs aussi se demander ce que ce rachat signifie pour l'avenir du joint venture au capital de $100 millions établit par LITE-ON l'année dernière avec le chinois Tsinghua Unigroup (également très ambitieux sur le marché de la DRAM) pour la conception et la fabrication de SSD à Suzhou, en Chine. LITE-ON est propriétaire à hauteur de 45%, et l'usine accouchée fin 2018 dans le cadre du joint venture  a en principe démarré sa production et la vente de SSD cette année. Évidemment, rien ne dit que le rachat par Toshiba remette en question cette affaire, bien au contraire, puisqu'elle permettrait du coup à LITE-ON de garder un pied dans le milieu malgré avoir cédé sa division. Néanmoins, il n'est pas impossible que Toshiba Memory récupère également au passage les parts du joint venture de LITE-ON et gagnerait ainsi un nouvel accès au marché chinois.

 

Enfin, ce nouveau shopping de Toshiba Memory ne manquera pas de rappeler le rachat d'OCZ par le japonais en 2014. La marque en question est encore vaguement mentionnée sur le site de Toshiba, mais à ce jour semble bien ne plus être utilisée pour le commerce quotidien (et puis OCZ ne jouissait pas non plus de la meilleure des réputations avec les SSD). Il est donc probable que les SSD LITE-ON finiront eux aussi par disparaître complètement des étalages ou rebadgés Toshiba Kioxia.(Source)

 

toshiba lite on logo mind blown

Mind = blown ?

 C'est l'histoire d'un gros poisson qui en mange un plus petit pour devenir encore plus gros, dans l'espoir de dominer un jour son royaume.  

Sur le comptoir, au même sujet

 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom

Plus d'infos avec le comptoir de l'info

Voir plus de news
Les 2 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !