Avec le Steam Deck, Valve compte bien récupérer des parts de marchés des consoles mobiles en s’appuyant sur sa ludothèque étoffée. Cependant, sur le plan technique, la « console » tourne sous Linux et emporte du matériel AMD : rien de révolutionnaire, surtout depuis les efforts — coucou Proton — de la firme de Gabe Newell. Sauf que l’OS libre a ses faiblesses, notamment en ce qui concerne la prise en charge de certaines fonctionnalités cruciales pour le grand public, notamment en ce qui concerne la gestion de l’alimentation des processeurs (et, par extension, des APU).

 

Intel, bien implanté dans le secteur, a opté pour son propre pilote de gestion des états — principalement Turbo Boost et SpeedStep / P-State principalement — nommé intel_pstate, alors qu’AMD est resté sur le vieil ACPI CPUFreq, connu pour avoir des comportements parfois spéciaux. Pour autant, les deux sont logés au sein du noyau Linux, et AMD lui-même avait essayer de patcher une partie de CPUFreq à la sortie de Zen 2 pour faire usage de leur nouvelle technologie Collaborative Processor Performance Controls, mais le code n’avait pas donné suite, officiellement par manque de ressources.

 

Au vu de faible proportion d’utilisateurs de Linux, encore plus sur machines portables — comprendre, fortement restreintes par une enveloppe thermique critique —, le choix de la firme était justifiable, mas Valve espère bien faire évoluer cette position. Car, sur le Steam Deck, un Watt de gagné sur le CPU, c’est un Watt disponible pour l’iGPU ou de l’autonomie grappillée ! Dans cette optique d’optimisation de l’écosystème logiciel, un partenariat Valve-AMD aurait été noué, qui devrait de ce fait bénéficier à tous les linuxiens tournants sur de matériel rouge de génération Zen 2 ou supérieur une fois les correctifs acceptés dans le noyau. Reste à voir si cette collaboration sera amenée à s’étendre à d’autres composants logiciels ! (Source : Phoronix)

 

linux


Un poil avant ?

C'est la fin de la série Itanium des bleus !

Un peu plus tard ...

Take Two ramasse des biftons, grâce à ?

 Mettre à jour le pilote CPU, voilà un chantier ambitieux mais nécessaire techniquement pour le succès du Steam Deck. 

Sur le comptoir, au ~même sujet

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom
Les 12 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !