C'est devenu une nouvelle mode chez les fabricants de proposer des routeurs imposants, aux caractéristiques par moment un peu démesurées, des antennes à gogo, parfois avec une touche gaming un peu forcée, et qui coûtent souvent une petite fortune. Un nouveau filon qui a même motivé le Singapourien Razer à s'introduire sur le marché avec un routeur finalement  pas plus exceptionnel que ça, mais tout de même proposé à 300€ (le prix du logo Razer ?), et juste avant lui un habitué du milieu, Netgear, avait lui aussi lancé un nouveau routeur obstinément orienté gaming histoire de justifier une étiquette de 500$.

 

On n'est donc pas surpris de voir débouler deux nouveaux routeurs bardés d'antennes chez l'autre grand habitué du matos réseau, TP-Link, et sa gamme Archer. D'un côté l'AX6000, le premier routeur du constructeur à être certifié WiFi 802.11ax, ou WiFi 6 si vous avez déjà franchi le pas de l'adaptation. On rappellera que ce standard apporte des avancées technologiques comme l'OFDMA, AX MU-MIMO, le canal 160MHz et la QAM 1024, soit tout pour améliorer la qualité et l'efficacité d'un réseau sans-fil, tout en étant aussi capable de gérer un nombre plus important d'objets connectés. L'AX6000 propose ainsi du WiFi AX 1148Mbps sur la bande 2,4GHz et jusqu'à 4804Mbps sur la 5GHz.

Sous le capot pour gérer tout cela, un SoC quadcore ARMv8 BCM49408 à 1,8GHz de chez Broadcom, ainsi que 1Go de RAM. En connectique, un port WAN 2,5Gbps, 8 LAN gigabit, de l'USB-C 3.0 et de l'USB-A 3.0, et n'oublions pas la présence de 8 antennes WiFi - configurées en 4x4:4 - assistées par les technologies Rangeboost et Beamforming pour ne surtout pas laisser de zones blanches dans votre baraque.

 

Toutes ces caractéristiques sont en réalité majoritairement reprises par la fiche technique de l'AX11000, qui se différenciera donc dans un premier temps surtout par son design encore moins discret et des antennes dont la taille semble avoir triplé. Il se vante aussi d'apporter quelques bonus pour zigouiller davantage les latences et les interférences qui pourraient venir malencontreusement affecter votre expérience de  jeu. TP-Link y a aussi inclus son Game Center conçu pour optimiser l'allocation réseau et créer un tunnel VPN sur demande dédié au trafic du jeu - des fonctionnalités régulièrement implémentées sur les routeurs dits "gamings", mais à l’intérêt assez débattable.

Finalement, même s'ils sont techniquement très similaires et tous deux blindés de nombreuses fonctionnalités, l'AX11000 facturera ses extras "gaming" assez cher et amputera votre compte en banque de 449,99$, alors que l'AX6000, qui en offre finalement presque tout autant en demandera 349$. (Source)

 

AX11000 ou AX6000 ? [cliquer pour agrandir]

 Les nouveaux routeurs parfaits pour compléter votre box opérateur ?  

Sur le comptoir, au même sujet

 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom

Plus d'infos avec le comptoir de l'info

Voir plus de news
Les 15 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !