Si jamais vous avez craqué sur un Raspberry Pi 4 - et que vous n'avez pas de soucis pour l'alimenter - vous vous êtes peut-être demandé ce qui pouvait être connecté dessus pour en faire une véritable machine de guerre. Un bidouilleur de l'extrême comme on en aime bien au comptoir s'est attaché à cette mission, et a trouvé un moyen magnifique d'étendre les capacités de sa carte : dessouder le contrôleur USB 3 afin de récupérer le bus PCIe sous-jacent.

 

Étant un port série, il est possible d'établir une connexion uniquement à l'aide de trois fils dédoublés (REFCLK+/REFCLK- pour l'horloge, HSOp(0)/HSOn(0) pour l'envoi de données et HSIp(0)/HSIn(0) pour la réception). Armé de toute cette théorie, d'un fer à souder, d'un riser PCIe et surtout d'un peu de talent, notre bricoleur a finalement réussi à adapter une prise externe et un contrôleur SAS sur notre petite carte. Le chemin n'a pas été facile, car le riser utilisait une connexion USB modifiée (l'occasion de réutiliser celles du Pi, désormais privée de son contrôleur) ; et des condensateurs avaient été endommagés lors du processus visant à retirer le contrôleur original. Il a fallu les remplacer, rendant le mod encore plus complexe du point de vue du travail manuel effectué. Et, surprise, la carte de test utilisée a bien fini par fonctionner ! Sans les condensateurs, cela ne nécessite "que" 12 points de soudure si cela vous tente.

 

La prouesse est de taille, et sa réussite impressionnante. Cependant, une question demeure : vu que le processeur du nouveau Raspberry Pi 4 est comparable à celui d'un téléphone portable, que la version la plus testicouillue est équipée de 4 Go de RAM et que nous avons désormais un port PCIe, peut-on faire tourner Crysis ? (Source : Blog de Tomasz Mloduchowski via MiniMachines)

 

 Même si ça vous dit, ça n'est clairement pas à la portée du premier venu... 

Sur le comptoir, au même sujet

 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom

Plus d'infos avec le comptoir de l'info

Voir plus de news
Les 5 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !