Après un bref moment de rumeur et d’agitation verbale autour du destin de l’édition 2020 du salon Electronic Entertainement Expo pendant lequel des sources proches de l’ESA (Entertainement Software Association, l’association qui organise le truc) avaient confirmé — officieusement — à des journalistes que le salon de 3 jours allait très prochainement être annulé, eh bien voilà, c’est fait : la prophétie s’est fatalement réalisée et l’E3, tel que nous le connaissons, est annulé pour la première fois de son histoire !

 

Comme tous les organisateurs malheureux des salons déjà avortés en 2020, l’ESA mentionne le COVID-19 comme étant l’unique raison de cette annulation officielle et définitive de l’expo 2020, qui devait se tenir à Los Angeles du 9 au 11 juin, et qu’il était plus sage de ne pas défier les dangers du nouveau virus — fraîchement couronné de « pandemie » par l’OMS. Pour sauver un peu les meubles, à l’image d’autres événements physiques ayant failli face à l’infiniment petit, l’association et ses membres se concertent déjà pour tenter d’organiser un semblant d’exposition virtuelle en ligne, en différé ou en livestream, afin de pouvoir présenter et introduire quelques-unes des nouveautés de l’industrie en juin 2020 comme si de rien n’était. Toutefois, rien de concret n’a encore été annoncé par l’ESA. On en apprendra certainement plus dans les semaines à venir.

 

 

En attendant, peu après le communiqué de l’association organisatrice de l’E3, Phil Spencer de Microsoft a réagi en annonçant que les fans pourront désormais compter sur l’organisation d’un « événement numérique Xbox », dont les détails suivront très prochainement. En tout cas, on se doute bien que la future « Xbox Series X » y sera toujours bien au programme. Enfin, il y a aussi fort à parier que Microsoft ne restera certainement pas seul très longtemps et que la majorité des participants de l’E3 devraient lui emboîter le pas avec des événements semblables, grosso modo pour un E3 2020 en morceaux !

Pour l’anecdote, et pour ceux qui pensaient pouvoir profiter de l’E3 pour en découvrir plus sur la prochaine PS5 de Sony, rappelons que le constructeur avait déjà confirmé en janvier qu’il fera l’impasse sur le salon, après avoir déjà snobé l’E3 de 2019.

 

Bref, il est évident que 2020 ne restera pas dans la mémoire collective comme une année normale, notamment en ce qui concerne les grands salons auxquels nous nous intéressons pour la plupart chaque année. En attendant, on peut se demander dans quelle mesure ces éditions numériques « forcées » des salons de 2020 pourraient bien devenir traditions les années suivantes. Après tout, ces grands rassemblements physiques internationaux, souvent coûteux et lourds d’un point de vue logistique, ne sont pas ce qu'il y a de plus « verts », sans oublier que beaucoup de ces événements ont aussi bien perdu de leur importance au fil des années. En parallèle, les entreprises optent déjà de plus en plus pour organiser leurs propres diffusions en direct et d’autres événements dématérialisés, et que chacun peut donc suivre et y participer sur son PC depuis le confort de sa chaumière.

Certes, il est certainement encore un peu trop tôt pour enterrer définitivement les salons « IRL », mais on dirait bien que ça ne saurait plus trop tarder, COVID-19 n’aura probablement fait que précipiter un peu les choses… En tout cas, au rythme où vont les choses, on ne donne pas cher du CEBIT (en avril, en Allemagne) et du Computex (en juin, à Taiwan).

 

logo e3 2020

 


Un poil avant ?

Live Twitch • Heave Ho, Heave Ho, on rentre du boulot...

Un peu plus tard ...

Bientôt déjà plus de Whiskey pour les NUC Intel

 Il fallait s'y attendre, l'ESA jette l'éponge pour l'E3 à Los Angeles. Une version numérique pourrait suivre...Microsoft a déjà pris les devant en annonçant un Xbox Digital Event.  

Sur le comptoir, au ~même sujet

 
 
 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom
Les 7 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !