Bien que Windows demeure toujours la plateforme de jeu de référence, l’outsider Linux — longtemps moqué, à juste titre — fait une grande incursion dans le domaine du gaming grâce aux efforts de Valve et de sa surcouche Proton. Cependant, une unique entreprise ne suffit pas à démocratiser tout un OS, encore moins contre la domination de Microsoft dans le secteur : les concepteurs de matériel, en particulier de GPU, doivent également y donner du leur pour fournir des pilotes performants et stables.
 
Chez les rouges, le pilote AMDGPU est libre et intégré au noyau depuis 2015, et supporte totalement les cartes d’architecture supérieure ou égale à GCN 1.2 (c’est-à-dire les R9 285), et partiellement toutes les GCN. Avec la sortie prochaine de Linux 5.7 (vers juin, calmez-vous), Phoronix a réalisé son test habituel, qui intègre notamment des améliorations du support de Renoir et Navi. Aux commandes : un Ryzen 9 3950X et trois cartes représentant la gamme AMD de ces dernières années : la RX 590, la Radeon VII et la RX 5700 XT.
 
linux
 
Au niveau des résultats, le boost est bien décelable, et ne cible effectivement que Navi. Sur le panel de sept jeux testés, le gain a été de 3 à 4 %, là ou la RX 590 cède moins d’un demi-pourcent et que la Radeon VII reste impassible. Pour une fois, les gains sont uniformément répartis entre tous les titres : pile ce qu’il faut pour teaser le Linuxien en quête de performances maximales !
 

 Pour Polaris et VEGA, par contre, aucun changement significatif de performances. 

Sur le comptoir, au même sujet

 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom

Plus d'infos avec le comptoir de l'info

Voir plus de news
Les 3 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !