Que l'on apprécie ou déteste Nvidia, on ne peut pas lui reprocher de ne pas avoir de l'audace technologique. Avec les cartes RTX, et donc les GPU Turing, le géant vert a insufflé pour la première fois de l'accélération hardware ciblée RayTracing à ses cartes. Avec sa trousse à outil pour développeurs RTX (comme le nom des cartes donc), Nvidia s'appuie sur Microsoft DXR pour implémenter cette technologie naissante pour le grand public. Les vieux de la vieille entendent parler depuis 15 ans minimum d'un rendu hybride rastérisation/RT, mais le pas est enfin franchi et il est assez important pour qu'on puisse penser légitimement qu'il sera suivi par d'autres. Comme toute technologie naissante, c’est compliqué mais pas inexploitable.

 

Cela étant, la force du mangeur de maïs est aussi sa faiblesse. Autant il innove dans des segments, mais il fait payer le prix de son audace. Si l'année dernière les cartes Titan V (pour Volta) avaient séduit par leur puissance, les performances en gaming n'étaient pas extraordinaires, logiquement dues à une orientation plutôt semi-pro. Le tarif demandé également de 3000 bouliches faisait très mal, quelques rares privilégiés pouvant se l'offrir.

 

nvidia titan rtx face

 

Le prix des cartes Turing RTX étant également élevé, surtout pour les séries 2080, une éventuelle Titan ne pouvait pas être accessible au plus grand nombre. Eh bien la Titan RTX étant officielle, son prix de 2699€ est raccord avec la philosophie du caméléon, pas de cadeau mais y a en a sous le capot, majoré par l'absence de concurrence sur le segment HEDT. Contrairement à la tristement célèbre Titan Z -la plus loupée des Titan depuis leur création- avec laquelle elle partage le prix, la Titan RTX est testicouillue : sous la carlingue toujours classe des Founders Edition Turing avec de l'or antique sur cette Titan, se cache un TU102 complet. A l’inverse de la RTX 2080 Ti qui possède 4352 cuda cores, la Titan RTX possède 4608 cuda cores, 72 RT Cores, 576 Tensors Cores, ainsi que les 288 TMU unités de texturing. 96 ROP sont actifs afin d'écrire en mémoire au travers d'un bus mémoire complet cette fois, à 384-bit.

 

nvidia titan rtx ventirad exploZed [cliquer pour agrandir]

 

En boost, la fréquence est pour le moins élevée pour une carte au GPU de 754 mm² et 18.6 milliards de transistors, avec 1770 MHz, valeur logiquement réduite à 1350 MHz pour la base clock. La GDDR6 à l'origine des soucis sur certains lots de cartes commerciales RTX, se retrouve en quantité bien plus importante à 24 gigots, loin de la déception des 11 Go sur RTX 2080 Ti, inchangés par rapport à la génération précédente. La fréquence des puces GDDR6 est identique à la gamme GeFORCE avec 14 Gbps, mais la bande passante progresse à 672 Go/s, du fait de la réactivation du douzième contrôleur mémoire 32-bit. Le TDP est donné pour 280 W, soit 15 W de plus que la 2080 Ti FE, afin de lui donner un peu de marge du côté de l'enveloppe thermique, vu les fréquences en hausse. Enfin, l'alimentation est assurée par 2 connecteurs à 8 pins.

 

nvidia titan rtx top

 

Alors oui c'est horriblement cher, c'est même prohibitif, on peut détester la politique tarifaire du caméléon, mais force est de constater qu'il a un savoir faire technologique important. Comme toujours avec les TITAN, celle-ci a le c*l entre 2 chaises : pas vraiment destinée aux joueurs compte-tenu de sa tarification et de l'écart somme toute réduit d'un point de vue performance ludique, en comparaison du différentiel financier la séparant des GeFORCE RTX. Les pros pourront profiter de ses pilotes activant la plupart des accélérations réservées à la gamme Quadro, mais devront faire une croix sur la certification de ces derniers.

En comparaison d'une Quadro RTX 6000, avec laquelle elle partage la plupart de ses caractéristiques, elle paraîtrait presque bon marché... En définitive, à part la poignée d'enthousiastes capable de dépenser une telle somme pour jouer, le gros de ses ventes (dont le volume devrait rester limité pour ne pas dire confidentiel) concernera probablement un usage moins ludique (IA, RT), car la TITAN RTX, dernière représentante de cette gamme, reste plus que jamais une vitrine technologique, que beaucoup souhaiterait voir dans leurs PC de jeux, mais que personne ou presque ne veut/peut acquérir !

 

 Les gilets jaunes auraient mille occasion de se révolter contre Nvidia pour le prix de cette Titan RTX. Mais reproche t-on à une Ferrari d'être aussi cher pour la vitrine qu'elle représente ? 

Sur le comptoir, au même sujet

 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom

Plus d'infos avec le comptoir de l'info

Voir plus de news
Les 27 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
prévention anti troll, loguez-vous !ouverts aux ragoteurs logués