Il y a de quoi être surpris par l'apparition de l’appellation Turing chez le caméléon sortie d'un peu nulle part, alors que jusqu'ici on entendait surtout parler de Volta (et encore) et un petit peu d'Ampere. Il vrai que ça ne fait pas avancer l'affaire, et on ne peut qu'imaginer - à défaut de mieux - de quoi il pourrait bien s'agir.

Pour le moment, nous avons donc Volta d'un côté, dont les premiers rejetons sont déjà apparus en mai dernier et sont venus s’intégrer dans les Tesla V100 de NVIDIA à destination des data centers, et une Titan V faisant office de première version  "grand public" de Volta ; ensuite s'est dévoilé progressivement Ampere, supposément le nom de code de la gamme GeFORCE à base de Volta et remplaçante de la série GTX 10XX de Pascal, à commencer avec une puce GV104, supposément soudée sur des GTX "1170/1180 ou 2080/2070".

Selon les dernières rumeurs, cette série devrait normalement être lancée aux alentours du 12 avril, après le GTC 2018. Si NVIDIA suit sa logique habituelle, on assisterait ensuite éventuellement au lancement d'une GV102 accompagnée d'une GTX 1180 Ti ou 2080 Ti, un GV106 pour le milieu de gamme (GTX 1160 ? 2060 ?), ainsi que des GV107 et GV108 pour les plus petits modèles. Tout ceci n'a évidemment rien d'officiel et n'est que pure spéculation.

 

meme hein girl

 

Hélas, depuis hier nous nous retrouvons avec un troisième nom sur les bras : Turing ! Volta, Ampere, Turing, tous collent au thème, et NVIDIA n'ayant pas vraiment l'habitude de créer plusieurs architectures simultanément pour plusieurs marchés, mais plutôt de segmenter son offre autant que possible à partir d'une seule et même architecture, il est donc très probable que tout ce petit monde soit bien à base de Volta. À moins de placer un petit Pascal-refresh apacher ? Mais si Ampere devrait a priori s'orienter gaming, que faire de Turing ? Pour ce faire, rappelons qu'Alan Turing était un éminent mathématicien et cryptologue britannique, il a notamment joué un rôle majeur dans la cryptanalyse d'Enigma pendant la Seconde Guerre mondiale.

 

Vous l'aurez déjà compris, certains ont d'ores et déjà envisagé que cette lignée de GPU Turing soit en réalité une gamme de GPU dédiée au minage de cryptomonnaies, le choix de la dénomination pouvant être assez révélateur en lui-même, bien que ça n'en fasse pas une vérité pour autant, loin s'en faut. Toutefois, il est parfaitement légitime pour NVIDIA d'avoir considéré ce scénario. Le minage continue à embarquer la grande majorité des cartes pour joueurs, en provoquant au passage une montée des prix parfois indécente, laquelle s'accompagne de stocks de GPU qui n'ont jamais été aussi bas.

Certes, NVIDIA a mis en garde les revendeurs, mais soyons réaliste, il n'y a certainement pas  grand-chose à espérer de ce côté-la, les cartes se vendent et rapportent des milliards; difficile d'avoir des bons sentiments envers les joueurs dans ce cas-là, et prétendre le contraire serait un tantinet hypocrite et surtout purement marketing (encore que le SAV risquerait d'être débordé dans quelques mois quand les premiers modèles claqueront de manière suspecte). Par contre, pourquoi ne pas en profiter de dresser la chose en segmentant son offre de carte graphique une énième fois ?

 

En parallèle, afin de promouvoir cette hypothétique segmentation, il est aussi envisageable de voir arriver en avril des GeFORCE dont les performances en minage seraient sévèrement limitées, d'une manière ou d'autre, logiciellement principalement. Ainsi, tout le monde y trouverait son compte, les joueurs auraient enfin à nouveau une offre de GPU disponibles et à prix acceptables (croisons les doigts tous ensembles), les adeptes de Nicki la leur, et NVIDIA pourrait ainsi potentiellement emporter encore une fois ses profits vers de nouveaux cieux. À condition bien sûr que TSMC soit capable de suivre la demande...après les gros contrats d'Apple.

 

nvidia new longeur

 

En attendant, on ne le répétera jamais assez : rumeurs, rumeurs et boule de gomme supputations. NVIDIA a réussi à garder jalousement son secret avec succès jusqu'ici, ne fournissant que quelques informations aux compte-gouttes histoire de faire monter la pression, mais il faudra de toute manière attendre le GTC 2018 en mars pour enfin connaître officiellement le fin mot de cette histoire. Petite anecdote pour conclure, selon certains bruits de couloir d'Internet, NVIDIA aurait en réalité simplement abandonné l’appellation Ampere du fait d'un CPU ARM de 32 cœurs lancé il y a peu et baptisé Ampere Computing. Et d’où ce Turing sorti de nulle part ! Mince, en voilà une autre de petite rumeur qui ne fait pas avancer le schmilblick ! A trop avancer et reculer on finit toujours mal ! (Source : Digital Trends)

 Nous ne sommes pas vendredi, mais c'est tout de même l'heure pour une nouvelle tournée de rumeurs autour des futurs GPU de NVIDIA.  

Sur le comptoir, au même sujet

 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom

Plus d'infos avec le comptoir de l'info

Voir plus de news
Les 16 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ragots réservés aux QI élevésouverts aux ragoteurs logués

 

Test • GeFORCE GTX 1070 Ti

Tueuse de VEGA ?   En mai 2016, NVIDIA lançait son architecture Pascal destinée aux joueurs via un premier GPU, alias GP104. Deux cartes graphiques furent c...

 

Test • RADEON RX VEGA 56

Un VEGA 10 plus pertinent ?   Après avoir laissé NVIDIA seul maître du segment haut de gamme pendant près de 15 mois, AMD a enfin lancé mi-août son nouv...

 

Test • Intel Z370 / Core i7-8700K / i5-8400 / i3-8350K

Coffee Lake, l'anti Ryzen d'Intel ?   Durant les années 2000 et consécutivement à l'échec de Netburst, Intel a mis en place la stratégie du Tick Tock, co...