Les analystes de Digitimes ont encore été à l'œuvre, cette fois-ci en ayant abordé le sujet des ventes de carte mère. Objet indispensable pour l'assemblage d'un PC, les ventes de cartes mères sont évidemment très représentatives de la santé du marché concerné. Il y a donc lieu de temps en temps de s'intéresser aux prévisions des principaux fabricants comme ASUS, GIGABYTE, ASRock et MSI, mais aussi Leadtek et PowerColor.

Parmi ce gang de Taiwanais, deux au moins auraient déjà revu à la baisse leurs prévisions de livraison de cartes mères pour 2022. Par exemple, ASUS pensait initialement pouvoir en livrer 18 millions cette année, mais anticipe désormais d'en envoyer plus « que » 14 millions. Même son de cloche chez GIGABYTE, dont on ne connait malheureusement pas la prévision originale pour 2022, le constructeur pense désormais qu'il n'aura livré que 9 millions d'unités d'ici la fin de l'année. À titre indicatif, GIGABYTE avait fourni pas moins de 13 millions de mobales en 2021, contre plus de 18 millions par ASUS. Selon Digitimes, c'est une baisse annuelle de 20 à 30 % qui attend donc le quatuor ASUS, ASRock, GIGABYTE et MSI ! Mais pourquoi ?

 

asrock h510 pro btc plus 2

 

Tout d'abord, il faut se souvenir que le marché du PC avait explosé en 2020 grâce aux premiers confinements et à la démocratisation du télétravail, et accessoirement aussi à la multiplication d'une population désœuvrée cherchant à se divertir en s'adonnant au gaming, activité pour laquelle il aura donc peut-être fallu s'équiper. N'oublions pas non plus l'explosion du minage sur cette même période, pour lequel des cartes mères spécialisées sont également requises s'il s'agit de le faire avec des GPU. Windows 11 a peut-être un peu aidé aussi, qui sait ?

Bref, 2020 et 2021 furent de très bonnes années pour le PC et par conséquent pour les constructeurs, qui avaient bon espoir que cette tendance allait se poursuivre en 2022 grâce au gaming et au minage. Mais non, la fête est terminée et la demande s'est à présent beaucoup essoufflée dans son ensemble, au point où les livraisons de PC devraient se tasser de 8,2 % cette année par rapport à la précédente. L'inflation galopante et les incertitudes géopolitiques n'y sont certainement pas pour rien, mais on peut aussi le voir comme un retour à la normale suivant une période pour le moins particulière.  

 

Après s'en être mis plein les poches pendant de longs mois, certains constructeurs vont sans aucun doute avoir du mal avec cette correction, mais ceux qui auront investi pour augmenter leur capacité de production en « souffriront » certainement le plus dans l'immédiat et dans un avenir proche, 2023 étant parti pour continuer dans cette nouvelle direction. Pour autant, ceux qui fournissent du matériel pour serveurs et centre de données n'ont a priori pas de soucis à se faire, puisque la demande devrait rester très forte de ce côté-là. Au fond, pas de surprise, il est normal que les fabricants de cartes mères aussi doivent se préparer à en « pâtir », alors que les analystes anticipent un tassement des ventes de CPU et de GPU chez AMD, tandis que les plus gros clients de TSMC cherchent à réduire leurs commandes de wafers. Tout se tient ! (Source)


Un poil avant ?

"Une beauté asymétrique", "un flux d'air élevé", "un design ARGB épuré", c'est le CMP 510 de Cooler Master !

Un peu plus tard ...

Enfin une vraie carte madre AM5, en photo, bouleversifiant !

 Après le beau temps, la pluie ? La fête est finie ? 

Sur le comptoir, au ~même sujet

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom
Les 10 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !