Broadcom cherche depuis un moment déjà à ne plus faire qu'un avec Qualcomm; hélas, depuis le début des ébats, ce dernier n'a eu de cesse de rejeter froidement toutes les avances de l'acheteur, pourtant également américain (en apparence, mais sous contrôle singapourien en réalité). Il faut reconnaître que pour Broadcom le poisson est de taille, la plupart d'entre nous connaissent les expertises de Qualcomm en matière de SoC haut de gamme, tandis que Broadcom est plutôt spécialisé modems et autres systèmes de télécommunication. Il est ainsi très aisé de comprendre qu'une fusion des deux entités résulterait très certainement en un géant "américain" aux compétences vastes et complémentaires, autrement dit avec un arsenal plus à même de prendre d'assaut le marché sur plusieurs fronts à la fois, le tout avec de fortes tendances monopolistiques.

Cela dit, même si les deux clampins arrivent  miraculeusement à trouver un accord, encore faut-il que l'autorité de la concurrence américaine approuve cette union, et rien n'est moins sûr. Par ailleurs, le gouvernement américain aussi serait déjà en train de se pencher sur les implications en matière de sécurité et de propriété intellectuelle d'une telle opération, il aurait ainsi demandé au CFIUS (Committee on Foreign Investment in the United States) d'étudier et de suivre l'affaire de près. Dans ces situations, le CFIUS dispose des pleins pouvoirs et peut légalement empêcher toute fusion entre une entité américaine et une étrangère. 

 

Broadcom avait initialement placé une offre de près de 130 milliards de dollars, naturellement sèchement refusée, suivie d'une autre offre à 146 milliards de dollars, une nouvelle fois rejetée avec unanimité par Qualcomm. La dernière offre en date était un peu moins élevée par rapport aux précédentes, de seulement 121 milliards de dollars, et rebelote, "anéfé, rejeté" comme aurait dit l'autre. C'est brave, mais Qualcomm, visiblement très confiant et imbus de ses propres compétences, aura estimé chaque offre tout à tour comme indécente et sous-évaluant l'entreprise et son potentiel. Au moins, le constructeur semble savoir ce qu'il veut, on ne pourra pas le lui reprocher.

 

Néanmoins, à la suite d'autant de forcing, Qualcomm semble toutefois petit à petit se faire à l'idée d'une acquisition, mais sous condition ! Jusqu’à présent, aucune  des propositions de rachat n'a été suivie d'une quelconque contre-offre ni d'indication précise quant à la direction à prendre (si ce n'est vers le haut, bien évidemment), alors que certaines rumeur indiquent un montant souhaité (secrètement) de 160 milliards de dollars. Mais voilà que cette situation pourrait être amenée à évoluer prochainement !

 En effet, en dépit des rejets systématiques et du fait que la dernière offre de 121 milliards a été confirmée par Broadcom comme étant la "der des der", contre toute attente, Qualcomm a récemment tendu une main en direction de son compatriote en l'invitant à la table des négociations afin de discuter prix et conditions en tête-à-tête, respectueusement et de manière raisonnable.

 

Il ne  faut pas oublier que les deux partis ne se sont que très rarement assis ensemble au tour d'une table, l'un se contentant essentiellement de balancer des offres de rachats, pendant que l'autre s'amuse à les rejeter automatiquement, des actes entrecoupés par des annonces de presses hostiles des deux côtés accusant chaque conseil d'administration respectif de manquer de jugeote. Un classique "je t'aime, moi non plus" derrière lequel Broadcom tente aussi d'infiltrer la direction de Qualcomm avec l'aide d'investisseurs partenaires favorables à une acquisition, et donc bien malin celui ou celle qui saura prédire où, quand, comment et pour quel montant cette saga se terminera. En tout cas, il faut avouer que les deux intéressés auront très bien joué leur jeu jusqu'à présent.  À bientôt pour la suite ! (Source : TPU & The Street & Reuters)

 

the mask argent

 Qualcomm, Broadcom,encore et encore. Rachètera, rachètera pas ? Qualcomm finira-t-il par céder un beau jour ? Peut-être, si toutes les conditions sont réunies (et toutes les planètes alignées). 

Sur le comptoir, au même sujet

 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom

Plus d'infos avec le comptoir de l'info

Voir plus de news
Les Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !