Comme on en a pris l'habitude, nous commencerons par expliquer à ceux qui ne le savent pas encore pourquoi on parle déjà de 2017 chez NVIDIA, alors que nous sommes toujours coincés dans cette satanée année 2016. On parle ici d'année fiscale et contrairement à l'année civile, elle ne commence pas au premier janvier, mais à la date de création de l'entreprise ou de son entrée en bourse. C'est pourquoi NVIDIA a réussi à clôturer son troisième trimestre fiscal 2017 au 30 octobre alors que nous sommes au quatrième trimestre civil 2016.

 

Côté chiffres, les investisseurs ont pu se frotter les poches puisque le Jen-Hsun Huang a pu fièrement leur annoncer que la firme a fait 2 milliards de dollars de recette sur ces trois mois. 54% de mieux qu'au même trimestre l'année dernière ($1,3 milliard) et 40% de mieux que le trimestre précédent ($1,43 milliard). La marge brute de l'entreprise a grimpé à 59% (contre respectivement 57,9% et 56,3% au troisième trimestre fiscal 2016 et au trimestre précédent) et son bénéfice net est de $542 millions, soit plus du double du même trimestre en 2016 (fiscal toujours) ou du trimestre précédent. La chose se répercute sur la part de l'entreprise qui était à $0,41 et passe aujourd'hui à $0,83 pour le plus grand bonheur de ceux qui ont mis des ronds dans la firme.

 

Entre l'arrivée des puces Pascal, les projets à l'attention des centres de données (Tesla et DGX-1 AI), la future arrivée de la console Switch de Nintendo et les avancées des verts dans le monde de l'automobile (Drive PX-2 et Tegra), les pronostiques sont bons pour la suite et le géant compte sur une recette de $2,1 milliards pour son quatrième fiscal 2017 avec une marge brute équivalente à celle du trimestre passé. En bref, les finances vont bien chez NVIDIA.

 

nvidia or logo

Sur le comptoir, au même sujet

  
  
  
  
  

Plus d'infos avec le comptoir de l'info

Voir plus de news
Les 22 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !