• Les performances

Voici les tests de chauffe qui sont réalisés avec la ventilation d'origine et sa régulation propre si elle est proposée. Ensuite nous procédons aux mesures selon le pourcentage de vitesse défini dans notre protocole. Nous vous proposons deux mesures réalisées à 140W puis à 220W. Les résultats sont exprimés en Delta T, c'est-à-dire température du processeur - température ambiante. Voici les résultats :

 

 

Le montage fait, nous laissons chauffer un instant la bestiole avant de lancer nos tests. La première série de mesures est réalisée avec 140W de TDP, sur notre gros CPU HEDT. Le Castle 280EX se positionne bien dans cet exercice puisqu'il parvient à maitriser la charge dans tous les cas de figure qu'impose notre protocole. On remarque qu'une fois passé les 50 % de tension appliqués, le gain de performance est moins important sur les paliers supérieurs. Passé les 75 %, les deux ventilateurs poussent fort et permettent de bien positionner le kit dans notre panel.

Lors d'un overclocking beaucoup plus poussé, le Castle 280EX s'en sortira avec les honneurs. Les performances sont correctes, bien que le modèle montre ses limites sous les 50 % de capacité de ses ventilateurs. Au minimum de sa vitesse, la ventilation ne permet plus d'évacuer la chaleur et le test plante après une dizaine de minutes.

 

• et les nuisances sonores

Nous revoyons un peu notre copie pour la présentation des nuisances sonores des kits testés. La multiplication des références donnait lieu à un joyeux bazar. Laissons place à 4 références (qui ne sont pas susceptible de rester selon les retours) : le Liquid Freezer II 240 (un excellent modèle d'entrée de gamme), le H115i RGB Pro (un bon 280 mm équilibré), le Kraken X52 (une référence peu connue pour sa discrétion) et enfin le NH-D15 (référence dans l'air cooling). Le modèle testé sera confronté à ces modèles et les données récoltées sur les anciennes références restent disponibles dans la partie dédiée aux tests Cooling du site.

 

 

Au niveau du bruit, les deux ventilateurs livrés ne sont pas avares dès lors qu'ils tournent à fond. Nous avons mesuré un peu plus de 55 dB. Il restera audible sur les paliers intermédiaires, sachant que sur toute la plage (même à 12V) l'ensemble n'est pas gênant. Si la mesure reste élevée à 75%, le bruit reste "agréable" bien que largement audible dans ces conditions. Au minimum, vous n'entendrez plus les ventilateurs. La mesure est tout de même de 36 dB, mais cela est dû à un bruit mécanique en provenance de la pompe. S'il est perceptible hors boîtier et perturbe notre prise de son, vous ne l'entendrez plus une fois le kit installé dans son châssis de destination.

 

• Pour conclure

comptoir 4starsSi le premier Castle 240 n'était pas franchement convaincant, ce modèle plus gros disposant de petites améliorations sera plus à l'aise, même dans des situations extrêmes. Les performances délivrées se montrent correctes sur toute la plage de fonctionnement des ventilateurs, excepté lors d'un overcloking poussé à ventilation réduite. Les nuisances sonores peuvent être importantes si les deux TF140S venaient à souffler aussi fort qu'ils le peuvent. La régulation PWM est heureusement présente pour éviter cela. Si vous deviez en faire l'expérience, le bruit généré reste supportable même sur une période prolongée. En ce qui concerne la qualité de fabrication, DeepCool se montre très soigneux. La finition du kit est impeccable et l'ensemble est de très bonne facture. Le bloc pompe rond est un peu encombrant ; il faudra prendre cela en compte si vous voulez le mettre en place dans un petit boîtier. L'équipement livré reste assez simple sur ce modèle. DeepCool livre tout de même une commande filaire afin de jouer avec l'éclairage aRGB si votre carte mère ne possède pas le header adéquat. Tout le nécessaire de montage est présent d'office, des sockets LGA-115x chez Intel aux gros TR4x de chez AMD. Là où la marque se distingue, c'est sur la position tarifaire du modèle. Le Castle 280EX, avec sa fonction anti-leak, son gros radiateur et sa pointe de RGB, est annoncé officiellement à 119,90 €. Voilà le point fort de l'animal ! Nous terminons donc le dossier consacré au Castle 280EX avec un sentiment bien moins mitigé que lors du test du petit 240. Les performances se révèlent convenables et le modèle est endurant même s'il ne rivalise pas encore avec les ténors du segment. DeepCool soigne une nouvelle fois sa création qui respire la qualité et surtout, la marque n'abuse pas sur le tarif demandé. C'est pourquoi, à l'issue de notre test, nous donnons 4 étoiles d'encouragement au GamerStrom Castle 280EX.

 

 conclusion castle 280ex

 


asus 40 gskill 40 noctua 40 intel_logo.jpgdocmicro

Nous remercions naturellement nos partenaires pour la mise à disposition du matériel de test

 

 



Les 2 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !