R-Desk max 160 & RGO Touch desk 140, usage & conclusion

 

R-Desk MAX 160, les impressions

Avec 160 cm de largeur, l'espace est plus que suffisant pour y poser tout son bordel. Notre  bureau a aussi été équipé d'un Ergotron avec deux écrans. On ne se fait pas (trop) de soucis quand à capacité de la table de supporter le poids sur la durée. Néanmoins, selon la quantité d'écrans, n'attendez pas une stabilité/immobilité parfaite non plus. Dans notre cas, avec un écran 34" et un 27" (certes, ça fait son poids), taper au clavier suffit pour faire balancer très (très) légèrement les écrans, la même chose si vous prenez appui sur la bureau. Idem, bouger l'un ou l'autre écran agit aussi sur la surface du bureau, mais rien qui ne puisse se relever inquiétant à la longue. On a évidemment apprécié le tapis de souris intégral, disposant d'une bonne glisse parfaitement adaptée pour tous les usages, ainsi que les passe-câbles de chaque côté, et la découpe au centre permettant de faire descendre les câbles de l'écran proprement et sans gêner si vous voulez mettre le bureau collé contre le mur.

 

Le porte casque, le filet de rangement et le porte-gobelet sont relativement anecdotiques. Mais au moins, ils existent. Si vous êtes un peu maladroit (comme nous), préférez mettre le porte-gobelet à l'opposé de votre direction de sortie du bureau, sans quoi nous vous garantissons que vous taperez dedans plusieurs fois, et on vous laisse imaginer le drame avec une tasse pleine et chaude. Certes, on s’habitue progressivement à la présence de cette protubérance (par ailleurs assez solide, on a testé contre notre gré), mais occasionnellement, cela arrive encore de taper dedans...Enfin, si vous êtes du genre à croiser vos jambes en étant assis au bureau, sachez que celui-ci ne sera pas le plus adapté pour le faire, puisque vos jambes buteront (selon votre taille) la plupart du temps dans la barre de support centrale du bureau. Bref, 3615 Notre Life. En somme, c'est un bon bureau, relativement solide, la longueur et la profondeur du bureau permettent de s'y installer et s'étaler plus que confortablement.

 

rekt r-desk max 160 [cliquer pour agrandir]

Excusez le bordel !

 

Et pour le RGO Touch Desk 140 ? (C'est plus long !) 

Commençons par le RGB ! REKT le dit lui-même avoir intégré l'éclairage non pas pour son utilité, mais parce qu'il a trouvé ça mignon. C'est le cas, l'éclairage est réussi, avec juste la bonne luminosité et un rendu sympathique, même si c'est évidemment parfaitement inutile, comme tout élément RGB, au fond. Deux modes sont proposés : fixe ou variable. Le premier permet de choisir entre les 7 couleurs proposées, le second les fera simplement tous défiler. 

N'ayant pas de mobile compatible, nous n'avons pas pu tester la recharge sans-fil. Les ports USB permettent bien de charger un périphérique, par contre, ce ne sera pas en recharge rapide, et c'est bien dommage.

 

rekt rgo touch desk 140 [cliquer pour agrandir]rekt rgo touch desk 140 [cliquer pour agrandir]

 

Les touches du pavé de contrôle sont tactiles (comme pour le RGB d'ailleurs, préférable à des touches mécaniques plus prône à l'usure et la casse), tous réagissent très bien au toucher. À chaque allumage, le clavier sera toujours verrouillé. Il faudra pour cela maintenir "M" pour le déverrouiller avant de pouvoir ajuster la hauteur, et le clavier se reverrouillera de lui-même après une dizaine de secondes sans interaction. Il est possible d'enregistrer jusqu'à 4 profils, ensuite applicables à la volée en double cliquant ou effectuant un appui prolongé sur le profil voulu (après avoir déverrouillé le pavé via "M"). C'est très simple à utiliser et le manuel (en français) explique assez bien ses fonctions - même si certains passages de texte comportent des fautes et ressemblent clairement à de la traduction robotisée, comme "Ne pas appuyer sur aucune touche pendant 15 secondes et ensuite afficher "L"...

 

rekt rgo touch desk 140

 

rekt rgo touch desk 140

 

Notez que la hauteur maximale affichée que nous avons atteinte fut de 117 cm, qui correspond à 117,8 m mesurés, et la hauteur minimale annoncée de 74 cm nous a donné du 73,5 cm en pratique. La hauteur est ajustable virtuellement par pas de 1 cm, mais il y aura souvent un écart entre 0,5 et 0,9 cm avec la hauteur réellement mesurée et celle affichée par le bureau. Le pavé de contrôle nous aussi paru potentiellement capricieux par moment, car nous avons réussi à le "bloquer" au moins deux fois, impossible à déverrouiller, sans raison apparente. Mais il a suffi de débrancher et rebrancher l'alimentation pour que ça refonctionne. Dans tous les cas, l'ajustement de la hauteur fonctionne à merveille, le mouvement est fluide et silencieux. Il existe néanmoins un bon nombre de codes d'erreur que le bureau peut afficher pour informer en cas de dysfonctionnement - les 17 messages d'erreurs possibles sont détaillés dans le manuel. Oui, tout de même, mais au moins vous saurez facilement ce qui ne va pas.

 

Nous n'avions pas 150 kg à poser sur la table pour tester, mais votre serviteur a d'abord exploité un boitier entièrement équipé d'environ 23 kg, posé à différents endroits pour voir si les moteurs allaient suivre avec une répartition différente du poids, puis mis à contribution les 73 kg de sa personne pour s'allonger sur le bureau et expérimenter avec la lévitation. Que dire ? Le verre est froid, ne vous y allongez pas tout nu ! En tout cas, la motorisation de la table n'a eu cure ni du premier test ni du second, y compris après plusieurs aller-retour, et peu de chauffe à relever au toucher du boitier d'alimentation. On peut donc en déduire qu'elle peut effectivement gérer un poids assez conséquent, comme promis. Elle reste d'ailleurs très stable à sa hauteur maximale. Tant mieux !

 

rekt rgo touch desk 140 [cliquer pour agrandir]

Au maximum de sa hauteur.

 

rekt rgo touch desk 140 [cliquer pour agrandir]

 

En tant que bureau, la table joue très bien son rôle aussi et trônera même avec une certaine classe dans la pièce occupée. 140 cm, ça fait un peu moins de surface à occuper que 160 cm,  mais c'est déjà pas mal. La présence d'un tiroir, même si assez petit et bas du plafond, est un bonus appréciable pour escamoter une partie du bordel quotidien, comme des câbles. Forcément, verre oblige, un tapis sera indispensable pour permettre l'usage d'une souris optique. L'ajustement motorisé de la hauteur peut sembler un peu gadget pour certains, mais cela permet néanmoins de varier sa posture de temps en temps entre assis et debout, ce qui est finalement assez agréable.  En somme, l'intérêt de la partie motorisé dépendra surtout de votre usage.

Enfin, on a fini par oser le bras d'écran articulé, installation que nous appréhendions un peu, verre oblige. Une option que REKT propose toutefois sur son site lors de l'achat du bureau, ce qui veut dire que c'est en principe tout à fait réaliste. En effet, si on peut légitimement avoir peur d'appliquer une forte pression au verre trempé, le verre bien épais du bureau a très bien vécu l'ajout d'un pied Ergotron avec deux écrans (les mêmes qu'avec le bureau précédent). Le montage fut légèrement peu laborieux, puisqu'il a fallu démonter, puis remonter la partie de la pince avec les 2 serre-joints depuis sous le bureau, ça ne passait pas autrement. Les deux grosses rondelles de la pince passent tout juste, ça s'est vraiment joué à moins de 1 mm, mais ça rentre et elles viennent se reposer parfaitement sur la grosse barre en métal visible sur les photos précédentes - vraisemblablement prévue à cet effet. Notez que la base de notre pied Ergotron dispose de plusieurs fines rondelles en caoutchouc qui font ainsi contact avec le verre, un buffer amortissant certainement préférable à mettre du métal directement en contact avec le verre.

 

LICORNEUUUUH [cliquer pour agrandir]

 Meuh !

Le bureau est devenu un meuble incontournable, indispensable pour notre quotidien et à la maison. Un nombre incalculable d'options existent pour s'équiper, du simple DIY avec une planche et deux tréteaux, au bureau de luxe en bois massif verni fabriqué à la main, en passant par l'entre-deux où la majorité trouvera son compte. Comme beaucoup d'objets contemporains, la chaise de bureau par exemple, le bureau aussi a eu droit au traitement "gaming". C'est ce segment que vise le REKT R-DESK 160, avec son revêtement fibre de carbone, un design minimaliste et deux/trois bonus sympas pour les joueurs, dont un tapis de souris géant. Un assez bel objet, grand, solide, assez pratique et fonctionnel (comme bureau, quoi). Et le prix demandé n'est pas particulièrement excessif pour ce qu'il apporte, IKEA (ne nous le cachons pas, ça sera la marque de référence de la majorité d'entre nous) sera difficilement moins cher pour atteindre un niveau d'équipement similaire, sauf à se contenter d'une solution très très basique, bien entendu. Bref, cette référence est définitivement recommandable et à considérer s'il vous en faut un peu plus qu'un bureau basique.

C'est un petit peu moins évident pour le RGO Desk 140. Certes, les matériaux utilisés sont au top et les finitions sont bonnes, l'esthétique est très soignée, la motorisation est clairement puissante, précise dans les mouvements et silencieuse. Le logo éclairé RGB est un gadget décoratif, mais sympathique, presque au même titre que les ports USB sans charge rapide, mais la charge sans-fil pourra se révéler être plus utile. Les bureaux motorisés sont des équipements encore assez chers, rarement sous la barre des 500 € pour un modèle basique, et ça monte haut très vite dès lors que l'on vise un équipement de qualité ou une certaine marque. Les RGO Desk de REKT se trouvent ainsi plus ou moins dans le haut du panier du milieu de gamme, déjà assez chers, mais on cherche encore un exemplaire pouvant égaler le niveau de conception et l'équipement des modèles de REKT. Néanmoins, 800 euros reste une sacrée somme à débourser, même pour un bureau motorisé, c'est d'ailleurs quasiment le même prix que la chaise RGO Max Business de la marque... Une comparaison peut-être farfelue, mais qui peut surprendre. La garantie de deux ans semble aussi très courte pour un objet faisant meuble et qui n'est pas censé être à changer très souvent. comptoir yallahMis à part ces réserves, le RGO Desk reste un bureau ergonomique motorisé de qualité, avec un style marqué, subjectivement plaisant et assez passe-partout, et apportant un peu de fraîcheur au segment. Si la somme à dépenser n'est pas un obstacle, alors il vaudra largement le détour.
 

 


Les 11 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !