• Verdict

Nous voici parvenus au terme de ce dossier et impossible d'occulter l'élément principal depuis des mois à présent, à savoir la disponibilité ou plutôt la quasi-absence de disponibilité, de tous les nouveaux modèles en boutique hormis à des tarifs proprement scandaleux, si on excepte les cartes de référence. Il n'y a malheureusement aucune illusion a se faire, celle-ci ne fera pas exception, bridage ou pas des capacités en mining ! La normalisation n'est pas pour tout de suite, et quand bien même la bulle liée aux cryptomonnaies venait à se tarir, le retard accumulé pour les besoins plus "classiques" prendrait encore de longs mois avant d'être résorbé. Ceci étant dit, que penser de cette nouvelle référence en faisant abstraction du contexte quelques instants ? Eh bien cette carte ne restera pas dans les annales comme l'une des plus réussies du caméléon. Il y avait pourtant des alternatives aux choix des verts qui ont conduit à ce résultat, à moins qu'une fois encore, la pénurie ait limité la marge manœuvre du concepteur. Détaillons donc cela.

 

La carte et son packaging [cliquer pour agrandir]

La(nti) star du jour !

 

 

• GA104-400

mini ga102

Pour cette troisième itération de GA104, Nvidia sort la version pleine et entière de la puce. On pouvait donc s'attendre à une efficience en hausse, mais il n'en est rien, bien au contraire. Cela découle du choix du caméléon d'augmenter de 32 % l'enveloppe de puissance allouée à la carte. Les verts sont les seuls à connaitre les raisons d'un tel arbitrage, mais on peut se laisser aller à quelques hypothèses. Celle qui parait le plus probable, est le souhait de proposer une compétitrice à la RX 6800, mais basée non pas sur une version castrée de la puce haut de gamme GA102, comme c'est le cas de cette dernière (Navi 21), mais sur le GPU Performance, ici GA104. L'objectif : maximiser les gains, puisque la puce étant plus petite que les 2 citées précédemment, on en dispose davantage par Wafer, et si les Yields (taux de puces fonctionnelles) sont bons, alors le coût unitaire de chaque puce est moindre. Ce fut d'ailleurs le cas avec Pascal, GP104 étant face à Vega 10 (techniquement c'est plutôt AMD qui a positionné sa puce en face, puisqu'elle est sortie l'année suivante). Seulement l'équation de l'époque était bien différente, et AMD s'avère beaucoup plus compétitif à l'heure actuelle au niveau de l'architecture. Ajoutez à cela l'usage d'un process moins performant (mais surement moins cher) du côté vert, et vous vous retrouvez dans une situation où ce genre d'opération est presque impossible à réaliser. Pour autant, cela n'a, semble-t-il, pas arrêté le caméléon qui a donc poussé les limites de puissance pour aller chercher les pourcents de performance qui lui manquaient, couplés à une mémoire véloce, mais en quantité limitée, pour ne pas faire exploser les coûts de fabrication. Vous arrivez alors à la RTX 3070 Ti, qui offre effectivement un niveau de performance comparable à la RX 6800 en rastérisation, la devançant en Ray Tracing, mais en consommant largement plus, tout en ne disposant que de la moitié de sa capacité mémoire.

 

Présentée ainsi, la RTX 3070 Ti conserve donc quelques atouts, mais ces derniers s'effondrent rapidement si on la compare à ses sœurs, puisque la RTX 3070 fait presque aussi bien pour moins cher et sans les inconvénients liés à la consommation, quant à la RTX 3080, elle fait bien mieux pour un peu plus cher, tout en proposant davantage de mémoire et donc de garantie pour l'avenir. C'est donc selon nous une occasion ratée, car plutôt que de viser le niveau de la RX 6800, n'aurait-il pas été plus judicieux d'accepter un retard de 5 % sur cette dernière en rastérisation (la RTX 3070 est déjà située entre 8 et 9 % en deçà de celle-ci), un TGP proche (250 W max), la devancer en Ray Tracing, et proposer comme cette dernière 16 Go de VRAM ? Tout ceci nous semble parfaitement possible en optant pour des puces GDDR6 de 2 Go @16 Gbps telles qu'utilisées par AMD, puisque cela aurait permis un gain de 14 % en bande passante par rapport à l'actuelle RTX 3070, tout en évitant d'avoir à pousser le GPU à la limite pour tâcher d'utiliser au mieux la gourmande GDDR6X. Une telle carte eût été, toujours selon notre appréciation bien sûr, autrement plus intéressante. Mais le caméléon en a décidé autrement, à moins qu'il y fût contraint pour des problèmes de disponibilité des modules mémoire. Nous sommes bien incapables d'émettre un avis étayé à ce niveau, il faudra donc faire avec la carte telle qu'elle est, et pourtant il est certain qu'elle s'arrachera dès sa mise à disposition, malgré ses imperfections liées aux choix opérés.

 

 

• Alors cette 3070 Ti ?

Annoncée à un tarif officiel débutant à 619 €, la RTX 3070 Ti peine à le justifier tant vis-à-vis de la RTX 3070 que de la RTX 3080, ces dernières étant trop proche pour l'une et trop loin pour l'autre, côté performance. Ce n'est pas mieux face à la RX 6800, car elle est plus chère que cette dernière, tout en ne la devançant qu'en Ray Tracing, mais devant faire avec des températures, nuisances sonores et consommation plus élevées. À cela s'ajoute une quantité de mémoire divisée par deux face à sa rivale, ce qui peut commencer à avoir des effets négatifs dans certains jeux, obligeant dès aujourd'hui à des compromis. Cela fait donc beaucoup d'éléments en sa défaveur. Mais la situation actuelle est tout sauf rationnelle, et une RTX 3070 Ti payée 619 €, restera une super affaire pour beaucoup vu les prix pratiqués actuellement et ses performances de très bon niveau. Comme le dit le proverbe, au royaume des aveugles, les borgnes sont rois. Toutefois, n'allez pas croire que ce tarif sera disponible pour toutes les RTX 3070 Ti, il ne s'appliquera qu'aux FE qui sont toujours extrêmement difficiles à obtenir (mais pas impossible comme en attestent régulièrement certains de nos lecteurs). Vous l'aurez compris, cette carte ne nous a pas emballés, nous pensons qu'un meilleur choix eût été possible avec ce GPU, mais quoi qu'il en soit, tout le stock sera vendu dans les mois à venir, et c'est en définitive tout ce qui compte pour une société privée, même si cela ne fait pas forcément les affaires des potentiels acheteurs, et ne satisfait pas les testeurs.

 

amd 40 bequiet 40 Logo G Skill logo Intel asus 40 nvidia 40

Nous remercions naturellement nos partenaires pour la mise à disposition du matériel de test

 

• Prix en boutiques :

 



Les 41 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !